Aggravation du déficit commercial de 2,5% à fin août 2017

370

Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 2,5 % durant les huit premiers mois de 2017, s’élevant à environ 70,3 milliards de dirhams contre 68,5 milliards de dirhams un an auparavant.

Dans une note sur les indicateurs mensuels du mois d’août 2017, l’Office des changes indique que cette aggravation est imputable à l’augmentation des importations (+18,9 %), plus importante que celle des exportations, soit une hausse de +17,2 milliards de dirhams. Le taux de couverture des importations par les exportations s’est situé à 77,4 % au lieu de 76,5 %.

L’accroissement des importations qui s’est situé à 310,5 milliards de dirhams est essentiellement dû à la hausse des produits énergétiques (+30,1 %), de produits bruts (+14,4 %), de produits finis de consommation (+3,8 %) et de demi-produits (+1,8 %), atténué par la baisse des produits alimentaires (-0,4 %) et des biens d’équipement (-0,3 %).

Concernant les exportations, elles sont passées de 223 milliards de dirhams à fin août 2016 à plus de 240,2 milliards de dirhams pour la même période de l’année en cours. Cette évolution trouve son origine dans la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement ceux de l’aéronautique (+13,7 %), l’agriculture et l’agroalimentaire (+9,9 %), l’Industrie pharmaceutique (+8,6 %), les phosphates et dérivés (+8,2 %), le Textile et cuir et l’électronique (+4,8 %, chacun), ainsi que l’automobile (+3,8 %).