H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Dans son rapport trimestriel, la Banque mondiale indique que la croissance économique de l’Afrique subsaharienne devrait atteindre 3,6% en moyenne jusqu’en 2020.
    «La croissance de l’Afrique subsaharienne devrait atteindre un taux de 3,1% en 2018 et s’établir à 3,6% en moyenne sur 2019 et 2020», a annoncé ce mercredi à Dakar, l’économiste en chef de la Banque mondiale (BM), Albert Zeufack lors de la présentation officielle de lancement du rapport.
    Mais pour Albert Zeufack, cette amélioration reste modeste: «La croissance a rebondi en Afrique subsaharienne, mais pas assez rapidement. Nous sommes loin des niveaux d’avant la crise». L’économiste précise également que les pays africains doivent « intensifier et approfondir les réformes macroéconomiques et structurelles.
    Stimuler l’investissement
    Selon l’économiste en chef de la Banque mondiale, ces prévisions de croissance tablent sur la stabilité des cours des hydrocarbures et des métaux ainsi que sur la mise en œuvre de réformes visant à remédier aux déséquilibres macroéconomiques et à stimuler l’investissement.
    Il a relevé, dans ce sens, que les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), dont la Côte d’Ivoire et le Sénégal constituent les locomotives économiques, conserveront « une croissance solide » soutenue par des investissements en termes d’infrastructures.
    Dans le même contexte, il a appelé les pays concernés à renforcer leur résilience en mettant en place des stratégies de diversification de leurs économies pour faire face aux fluctuations des cours des matières premières.
    Pour rappel, l’Afrique subsaharienne a connu une crise économique considérable en 2014, due à la chute des cours des matières premières. Ce n’est qu’en 2017 qu’elle a pu légèrement s’en sortir, pour remonter à un taux de croissance de  2,6 %.

    Share.

    Comments are closed.