AFEM: l’AGO annuelle vote la destitution d’Aïcha Amrani Laasri

630
DR

L’Assemblée Générale Ordinaire (AG0) annuelle de l’Afem, s’est tenue conformément à ses statuts, et ce, au siège de la CGEM le 25 juin 2019.

Sur convocation du Conseil d’Administration de l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises du Maroc, l’Assemblée Générale a réuni en date du 25 juin 2019, 144 membres à jour de leur cotisation en présence d’un huissier de justice garant du bon déroulement et du respect des clauses statutaires.

Les principales résolutions adoptées sont les suivantes :

1- Destitution de la Présidente

L’Assemblée Générale a mis au vote l’approbation de la destitution de la Présidente nationale.

Le dépouillement des bulletins a fait ressortir l’adhésion de la dite destitution à 96% des voix exprimées.

En conséquence, Mme Aicha AMRANI LAASRI n’est plus Présidente de l’Afem à partir du 25 juin 2019.

2- Comité de transition

L’Assemblée Générale a approuvé la constitution d’un comité de transition chargé de la gouvernance de l’Afem et ce, jusqu’à la tenue des élections.

Ce comité, composé de cinq administratrices issues du Conseil d’Administration, est constitué de Chaibia BELBZIOUI, Badia BITAR, Houria DEBBAGH, Leila DOUKALI, Souad MAADIR TARMIDI.

 

Lire aussi : L'AFEM provisoirement dirigée par un comité collégial

 

Durant cette période, un nouveau dispositif sera mis en œuvre afin de préparer de nouvelles élections avant fin décembre 2019.

Les activités de l’Afem autour d’un plan d’actions seront communiquées dans les meilleurs délais. Ces dernières se concentreront sur la restructuration de l’association et le déploiement de ses fondamentaux autour d’un programme œuvrant pour le rassemblement des membres dans un même objectif qu’est le développement de entrepreneuriat féminin au Maroc.

3- Charte des régions

La troisième résolution de cette Assemblée Générale Ordinaire a été un moment fort: l’approbation de la nouvelle charte proposée par les régions, leur conférant plus d’autonomie pour la gestion des délégations régionales, via la mise en place des délégations s’inscrit, d’une part, dans le cadre de la régionalisation avancée (découpage administratif) et la politique nationale de la décentralisation, et d’autre part, pour optimiser l’intervention et les actions de l’AFEM au niveau de chaque région en privilégiant leur particularité.

4- Conseil d’administration

Et enfin, une reconfiguration du conseil d’administration qui compte de nouveaux administrateurs pour un exercice de 3 ans: Leila DOUKALI, Saida BRITEL STITOU, Hafida Soumoue HARRAK.

L’Afem réitère ses vœux et son souhait de continuer son action autour de sa vision qui a toujours présidée depuis sa création: la promotion de entrepreneuriat féminin.