2020, une année noire pour les IDE au Maroc

596

L’impact de la crise engendrée par la pandémie Covid sur la circulation des capitaux se précise.

À fin novembre 2020, le flux net des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a ainsi atteint 13,83 milliards de dirhams, soit une baisse de 20% par rapport à la même période de l’année précédente, rapporte l’Office des changes.

Ce résultat s’explique par une diminution des recettes des IDE de 23,1% à 23,8 milliards de dirhams, atténuée par le repli des dépenses de 26,9%, précise l’Office dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs de novembre 2020.

Cette tendance baissière s’applique également au flux net des investissements directs marocains à l’étranger (IDME) qui a reculé de plus de 4,65 milliards de dirhams. Les IDME ont ainsi atteint près de 6,8 milliards de dirhams à fin novembre, en baisse de 31,8%, tandis que les cessions de ces investissements ont plus que doublé (+1,47 MMDH).

Seule note positive au tableau, la résilience des Marocains résidents à l’étranger. L’Office des changes fait ainsi savoir que leurs envois de fonds ont enregistré une hausse de 3,9% à 61,91 milliards de dirhams. Les recettes voyages ont, quant à elles, atteint 30,81 milliards de dirhams à fin novembre et les dépenses ont reculé de 50,4% à 9,56 milliards de dirhams. Ainsi, l’excédent de la balance voyages s’est inscrit en baisse de 60,4%.