Walid Toufik: « La chanson arabe s’est éloignée des préoccupations de la société »

63

La chanson arabe, censée refléter les préoccupations et les attentes de la société, s’est éloignée de cet objectif en ce sens qu’elle se retrouve en perte de vitesse, a estimé, mercredi à Rabat, le chanteur libanais, Walid Toufic.

La chanson arabe est marquée actuellement par un style « médiocre » et le choix des paroles « laisse beaucoup à désirer », d’où la nécessité de pallier à ce problème, a indiqué le grand artiste libanais lors d’une conférence de presse peu avant de se produire sur scène, le soir à Nahda, dans le cadre de la 18ème édition du Mawazine-Rythmes du monde (21-29 juin).

« La musique est un art, une création et non une redondance de paroles pour faire une chanson », a martelé l’artiste libanais aux multiples talents. Toutefois, le légendaire chanteur libanais a souligné que le monde arabe, dont le Maroc, regorge d’artistes talentueux pouvant redorer le blason de la chanson arabe à la seule condition d’avoir la conscience, la conviction et la volonté de revoir la situation de la chanson.

Lire aussi: Le 18e festival Mawazine ouvre la bal avec un show très flamenco

Tout en mettant en avant le rôle de la presse pour préserver l’authenticité de la chanson arabe, Walid Toufic a annoncé un concert des plus mémorables à Mawazine au cours duquel il présentera son répertoire le plus connu. Chanteur et acteur, Walid Toufic a effectué la majeure partie de sa carrière en Egypte. Sa participation en 1973 dans l’émission libanaise « Studio El Fan » a déclenché une longue carrière artistique. Walid Toufic a joué divers rôles pour de grands films égyptiens. L’artiste détient un répertoire riche de près de 600 chansons composées par des auteurs réputés du monde arabe.