Vidéo. Voici les grandes dates du chanteur algérien Idir, décédé ce samedi

Le chanteur algérien Idir est décédé dans la soirée de samedi à Paris à l’age de 70 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.  Gravement malade depuis quelques mois, l’interprète de « A vava Inouva » et « Ssendu » est décédé , à 21h30, à l’hôpital Bichat-Claude-Bernard, à Paris. Voici les grandes dates de sa vie, et de son parcours artistiques. 

– 25 octobre 1949: Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, naît à Aït Lahcène, à 35 km de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie. Il fait des études de géologie.

– 1973: Remplace au pied levé la chanteuse Nouara à Radio Alger. Sa chanson en langue berbère « Vava Inouva » fait le tour du monde à son insu pendant qu’il fait son service militaire.

– 1975: Sollicité par la maison de disques Pathé Marconi, il rejoint Paris pour produire son premier album, également intitulé « Vava Inouva ».

– 1981: Disparaît de la scène pendant dix ans.

 

 

 

 

 

– 1991: Sa carrière est relancée avec la sortie d’une compilation de ses chansons.

– 1999: Publie l’album « Identités », sur lequel il chante avec Manu Chao, Dan Ar Braz, Maxime Le Forestier, Gnawa Diffusion, Zebda, Gilles Servat, Geoffrey Oryema et l’Orchestre national de Barbès.

– 2007: Publie l’album « La France des couleurs » pendant la campagne présidentielle française.

– Janvier 2018: Revient chanter à Alger pour le nouvel an berbère « Yennayer » après une absence de 38 ans.

– 2 mai 2020: décès à Paris.