Vidéo. Unis par la trap, Vinci et Lbenj, deux rappeurs aux univers différents

à 17:00

Vinci a 20 ans, est maroco-allemand et vit à Paris. Lbenj, lui, a 25 ans et vit à Casablanca. Issus de deux univers différents, presque tout les oppose, mais une même passion les unit: le rap, ou plutôt la musique trap devenue aujourd'hui la tendance du rap contemporain. Les deux musiciens  se sont rencontrés à Casablanca pour produire un single annoncé décapant. Interview.

Après s’être fait connaître suite à sa collaboration avec l’humoriste Salim sur la chanson «Friendzoné» qui a récolté plus de 800.000 vues sur Youtube , Vinci, de son vrai nom Vincent, sort plusieurs clips qui vont vite connaître un succès grandissant. Son rap aux influences Pop/Rnb attire de nombreux fans et Vinci commence à percer sur la scène du rap français. Séduit par la musique du rappeur marocain L’Benj, il décide de prendre l’avion pour collaborer avec lui et produire ce qu’ils annoncent comme un «single décapant».

«Je saisis chaque occasion possible pour collaborer avec des artistes marocains. Pour moi, c’est un retour aux sources… Et, de plus, le rap marocain s’est fait une grande place en Europe», déclare Vinci.

Lire aussi: Vidéo. Shobee (Shayfeen) et Madd, le rap fraternel

L’Benj, de son vrai nom Zakaria Bennaji, a lui des millions de vues et de fans à son actif. Ses nombreux démêlés avec la justice et son côté un peu "gangster" font oublier qu’il est titulaire d’une licence en gestion des entreprises. D’ailleurs, L’benj ne vit pas seulement de sa musique. Pour lui, «l’industrie musicale n’est pas assez structurée au Maroc pour que les rappeurs puissent vivre convenablement de leur art». N’empêche, le rappeur est très optimiste quant à l’avenir de la trap marocaine. «Aujourd’hui c’est la trap marocaine qui se hisse au plus haut des tendances Youtube. Les gens en veulent. Les rappeurs sont en concurrence, produisent beaucoup, et les fans en veulent toujours plus», se réjouit-il.

Et de poursuivre: «La marque marocaine de trap s’est aujourd’hui faite une place en France et en Europe. On m’a plusieurs fois sollicité pour signer avec des labels européens. Ce que produisent les rappeurs marocains s’approche de plus en plus d’un produit international».

Avec ce nouveau single, les deux rappeurs nous confient avoir «mis toutes les chances de leur côté» pour que ce soit une vraie réussite. Leur clip verra même la participation de Xena Aouita, la fille du champion d'athlétisme marocain Said Aouita, comme figurante.