Vidéo. Salon du livre usagé: à la recherche de la perle rare

280

Véritable caverne d’Ali Baba, le salon du livre usagé recèle de nombreux ouvrages anciens dans différentes disciplines (sciences, histoire, culture, philosophie, économie, art … ) et en différentes langues. Manuels scolaires des années 70,  livres et romans rares, anciennes encyclopédies de littératures, d’art ou d’histoire… Tous les styles et toutes les époques sont représentés. Visite guidée.
Cette année, le salon du livre usagé, qui eb est aujourd’hui à sa 11e édition, se tient au boulevard Mohammed V à Casablanca. Plus de 600.000 titres y exposés et on compte quelque 120 exposants dont 70 bouquinistes de la métropole ainsi qu’une cinquantaine de leurs homologues venus de Fès, Marrakech, El Jadida, Settat, Oujda, Beni Mellal, Rabat et Khouribga, comme le souligne Youssef Bourra, fondateur du salon et président de l’association des bouquinistes à l’origine de cette manifestation littéraire.
Soutenu par le ministère de la Culture, cet événement est aussi l’occasion d’assister à des séminaires animés par des écrivains et des chercheurs, autour de différents thèmes, dont l’histoire du livre et le rôle de l’édition dans la diffusion de la connaissance.
«Ce salon est l’occasion de découvrir des livres rares qui ne sont pas disponibles dans d’autres salons du royaume, qui sont plus ancrés sur les derniers livres édités», nous explique Moulay Abdelaziz El Alaoui, représentant du ministère de la Culture au salon.
«Certains exposants égyptiens sont par exemple venus à d’autres salons comme le SIEL mais ont du mal à retourner dans leur pays avec des livres invendus vu le coût du transport de marchandises. Ils les vendent alors en gros aux bouquinistes pour des prix très bas et ces livres sont donc revendus ici», nous éclaire encore El Alaoui.
Concernant l’ancienneté des ouvrages, Moulay Abdelaziz El Alaoui nous affirme que certains livres datent d’il y a 40, 50, voire même 80 ans ou plus. Ces derniers sont vendus par les petits enfants ou les enfants de leurs propriétaires à des bouquinistes.
Le salon du livre usagé est donc un véritable bouillon de culture, un lieu magique pour tout bibliophile à la recherche d’ouvrages précieux.