Vidéo. Keziah Jones enflamme L’Boulevard

393

L’Boulevard faisait son grand retour cette année avec une programmation alléchante entre rap, rock et fusion. Pour marquer ce grand comeback, Casablanca a groové avec le grand artiste qu’on ne représente plus: Keziah Jones.

Difficile de rester insensible face au talent de cet artiste exceptionnel! En discutant avec lui, on comprend que ce musicien nigérian maîtrise magnifiquement son art.

 

Keziah nous avait habitué à son étonnant Blufunk, ce mélange d’inspirations musicales diverses… Cette année, il nous propose –dans l’attente de son nouvel opus début 2018- un EP de covers dans lequel il rend hommage à ses artistes préférés comme Fela Kuti, The Stranglers, Antonio Carlos Jobim, Prince… Ce dernier est bien mis en avant avec une superbe cover de Joy In Repetition, extrait de l’album Graffiti Bridge sorti en 1990. Une incarnation à la fois subtile et sobre du kid de Minneapolis.

 

Tel est le grand challenge de Keziah Jones: sublimer ces grands de la musique et proposer quelque chose de différend. Défi relevé avec brio !