Vidéo. Cinéma: il faut sauver le soldat Ouarzazate

341

Manque d’infrastructures et de voix communication, concurrence acharnée de pays comme la Roumanie ou l’Afrique du Sud, impôts dissuasifs pour les investisseurs étrangers… Les handicaps qui bloquent l’essor de l’industrie cinématographique à Ouarzazate ne manquent pas. Pour remédier à cette situation, une journée d’étude a été organisée le 4 novembre à Ouarzazate lors de laquelle les acteurs du 7ème art ont dressé un bilan sans concession.