Vidéo. Casablanca: les "religions à l'unisson" grâce à l'OPM

314

L’église Notre-dame de Casablanca a abrité la 3e édition des concerts des Religions à l’unisson de l’orchestre Philharmonique du Maroc, un événement ayant pour objectif de nourrir le dialogue entre les différentes cultures et leurs religions. Et cette année, c’est un Marocain qui est aux commandes de l’orchestre.
Mehdi Lougraida, chef d’orchestre franco-marocain a partagé la scène avec deux solistes de « religions différentes », Sarah Nemtanu et Jérôme Pernoo, pour interpréter ensemble les plus belles pages du répertoire romantique. Ainsi, le public a pu profiter des morceaux  « Ouverture de Manfred » et  « Double concerto » de Brahms et de la « 3e symphonie » de Schumann. Puis, comme il en a été question lors des éditions précédentes, d’une composition originale autour des religions, un savant mélange entre Amdah et chants chrétiens.
A peine âgé de 33 ans, Mehdi Lougraida a étudié la direction d’orchestre auprès de grands chefs tel que David Reiland , Wolfgang  Doernerou encore Paul Magie. Il a dirigé plusieurs orchestres tel que l’Orchestre national de Lille ou encore l’Orchestre philharmonique de Liège et a reçu de nombreux prix tel que le premier prix du diplôme Supérieur de direction d’orchestre en juin 2008, ainsi que le prix de direction d’orchestre lors du 17e concours international de musique à Ostrava en république tchèque en juin 2015.