Vidéo. Banksy chassé manu militari de la Biennale de Venise

à 21:30
AFP.

Le street-artiste britannique avait monté un petit stand de peintures à l’huile sur la place Saint-Marc, en plein centre de la Sérénissime. Mais il a dû remballer ses chevalets contraint et forcé, comme le montre une vidéo postée mercredi 22 mai sur son compte Instagram.

Banksy n’était pas le bienvenu à la Biennale de Venise, mais il a décidé de venir quand même. Dans une vidéo postée hier sur son compte Instagram, le plus célèbre street-artiste du monde apparaît sur la place Saint-Marc, cœur battant de la Cité des Doges. Bien que la Biennale «soit l’évènement artistique le plus prestigieux au monde, je n’ai jamais été invité, pour une raison que j’ignore», légende malicieusement l’artiste britannique.

Dans la vidéo, celui-ci installe un petit stand d’exposition de peintures à l’huile. Banksy lui-même se cache derrière un long manteau gris, un chapeau vert et un journal, qu’il feuillette, tranquillement assis près de son œuvre, tandis que des curieux s’arrêtent pour l‘examiner.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

. Setting out my stall at the Venice Biennale. Despite being the largest and most prestigious art event in the world, for some reason I’ve never been invited.

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le


L’installation en question s’intitule «Venice in Oil» selon un petit cartel disposé sous les toiles. Un jeu de mots entre la double signification du mot «oil» en anglais: à la fois l’huile, celle des tableaux, et le pétrole, celui des bateaux de tourisme. Car son œuvre, un assemblage de neuf toiles, représente un énorme paquebot blanc, écrasant le décor de ses dimensions pharaoniques. Derrière le paquebot, on aperçoit les emblématiques campanile de Saint-Marc, pont du Rialto et basilique San Giorgio Maggiore, ainsi que quelques palais. En premier plan, dérangés par la présence de ce monstre mécanique des mers, des gondoliers sur leurs embarcations semblent agiter les bras en signe de défiance. Le message, une dénonciation du tourisme de masse dans cette ville si fragile, est très explicite.

Installation illégale

Cependant, la présence de l’artiste sur la piazza la plus célèbre de Venise est de courte durée. La vidéo montre également l’arrivée de plusieurs policiers. «Vous avez l’autorisation, ou vous partez», explique l’un d’eux. Et alors que Banksy admet que son installation est illégale, le même policier lui intime: «Vous ne pouvez pas rester ici.» Le dernier plan de la vidéo montre l’artiste poussant un gros caisson de bois, dans lequel sont rangés les morceaux détachés de son œuvre. Au même moment, se dessine en arrière-plan un paquebot, bien réel cette fois, voguant en plein milieu du bassin de Saint-Marc, à 100m des quais.

Lire aussi: Vidéo. Zefzafi figure désormais à côté d'un Banksy sur le mur de séparation israélo-palestinien

Banksy n’a cependant pas quitté la ville sans apposer sa signature dans la pierre. Ces derniers jours, plusieurs internautes ont en effet repéré l’apparition, au bord du Rio di Ca’ Foscari, d’une œuvre murale semblable au style de l’artiste britannique. Celle-ci représente un enfant vêtu d’un gilet de sauvetage, venant de déclencher une fusée de détresse de laquelle s’échappe une fumée rose bonbon. Une thématique et un style pictural semblables aux habitudes de Banksy, même si l’artiste n’a pour l’instant pas revendiqué la paternité de l’œuvre.