Révélations: les détails de la mort de Johnny Hallyday

903
Crédit: DR

Le magazine Closer a publié ce vendredi le document juridique qui précise l’heure et la date exactes de la mort du chanteur. Il a été établi par un officier d’état civil sur la déclaration du manager du chanteur, Sebastien Farran, à 8h08 le lendemain matin. Retour en détail sur la dernière soirée de l’ex-idole des jeunes.
«Le cinq décembre deux mille dix-sept, à vingt-deux heures dix minutes, est décédé en son domicile, Villa Savannah, Parc Privé de Marnes-la-Coquette, Jean-Philippe Léo Smet.» L’acte de décès de Johnny Hallyday, qui vient d’être dévoilé par le magazine Closer précise l’heure et la date exacte de la mort du chanteur.
Le certificat a été dressé le lendemain à 8h08 précise sur la déclaration de l’ex-manager du rocker et soutien indéfectible de Laeticia Hallyday, Sébastien Farran. L’officier d’état civil, Lora Goepferd, a apposé sa signature sur ce document, attestant de son authenticité.
Dans une double page consacrée aux dernières heures du chanteur, Closer a essayé de comprendre ce qu’il s’est passé précisément le 5 décembre à Marnes-la-Coquette. Selon les témoignages des personnes présentes, le rocker se reposait dans sa chambre aux côtés de deux infirmières, un médecin, Karl, son chauffeur et garde du corps ainsi que Daniel Dos Reis, dit «Dada», son coach personnel. Tout aurait basculé quand il a voulu rejoindre son fauteuil roulant afin de retrouver ses invités dans une pièce adjacente. «À peine assis, il a levé les yeux au ciel et… c’était terminé», relate Closer, s’appuyant notamment sur le récit de l’écrivain Philippe Labro.
Comme l’indique l’hebdomadaire, le personnel soignant tentera de réanimer la star durant trente minutes. En vain. Le médecin devra tenir à l’écart la femme de Johnny pour pouvoir faire les constatations d’usage. Médecin qui préviendra David Hallyday à 23h30. Ce dernier préviendra alors sa demi-sœur, Laura.
Ce n’est qu’2h34 du matin que Laeticia Hallyday transmet à l’AFP le communiqué qui annonce la mort de son époux. «Johnny Hallyday est parti. J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité.» Brigitte Macron sera ensuite prévenue directement par Laeticia de la mort de l’ex-idole des jeunes. Le communiqué de l’Élysée tombe. Il est alors 3h19 du matin. Son titre allait donner le tempo de l’hommage national au rocker à la Madeleine: «On a tous en nous quelque chose de Johnny.»