Quand une exposition picturale regroupe un père et un fils

240

Dix ans après leur  première exposition commune, les artistes peintres Mohamed et Karim Bennani se sont rencontrés une nouvelle fois dans leur univers,  l’art pictural.

Certes, il reste inhabituel de visiter une exposition qui accueille un père et un fils, peintres tous deux, mais il est plus inaccoutumé de voir une galerie relever un tel défi.

Pourtant,  la galerie Banque populaire accueille, du 24 janvier au 25 avril prochain, l’exposition picturale «Parcours croisés» qui réunit les artistes Moa et Kim Bennani.

En offrant son espace à Moa Bennani et à son fils Kim, qui avaient déjà tenté cette singulière aventure il y a dix ans, la galerie BP laisse s’exprimer deux artistes d’une rare sensibilité et aux perceptions et styles différents.

Le premier, Mohamed Bennani (dit Moa), fonde sa peinture sur les déflagrations de la matière, dominée par l’abstraction lyrique. Le second, Kim Bennani, a développé, dès ses débuts, une peinture hyper réaliste, contrastant avec une expression plus libérée des contraintes de l’académisme.