Première semaine de Ramadan: agenda des soirées culturelles

à 21:55

Les veillées de ramadan, tout un programme!

  • Rencontre du moi : "Communication de Soi avec le grand Autre"

Artiste, entrepreneur social, enseignant et promoteur d'un soufisme contemporain alliant sciences, arts et spiritualité, Ahmed Saad Zniber racontera comment la pratique du soufisme lui à permis de rencontrer son moi profond et par extension les autres. Il est également fondateur de L'Ermitage d'Akchour, un écolodge de bien-être et de ressourcement engagé dans le développement local et initiateur d’un projet d’éco-village «Manassij Al Anwar» (les tisseurs de lumière). Entrée libre.
Quand? Mercredi 8 mai 2019 à 22h30.
Où? Institut français de Casablanca, 121, bd Zerktouni.

  • Concert de musique andalouse

La Fondation ONA organise une soirée «Chant choral» avec la participation de la Chorale Andalucia du Maroc présidée par Pr Abdelhamid Essbai et les maîtres artistes sous la direction du maître Mohammed Otmani. Entrée à 50 dhs.
Quand? Jeudi 9 mai à 22h00.
Où? Villa des Arts de Casablanca, 30 bd Brahim Roudani, angle rue Abou El Kacem Chabi.

  • Concert de la star cap-verdienne Elida Almeida

Née en 1993 à Santa Cruz, sur l’île de Santiago au
Cap-Vert, Elida Almeida s’ouvre dès son plus jeune âge aux sonorités du monde. Ses premiers textes racontent la condition des jeunes filles au Cap-Vert et la difficulté d’un quotidien alourdi par de trop nombreuses responsabilités. À 17 ans, elle compose son premier succès, «Nta Konsigui», («Je réussirai») qui devient très vite un tube au Cap-Vert: en un an, il est vu un million et demi de fois sur les réseaux sociaux. En 2015, Elida Almeida remporte le Prix Découvertes RFI 2015 et effectue sa première tournée en Europe et aux États-Unis.
Quand? Jeudi 9 mai à 22h30.
Où? Institut français de Tétouan, 13 av. Chakib Arsalan.

  • La fanfare couche-tard

Multi-instrumentistes passionnés par les musiques de la Bretagne à la Turquie et profondément influencés par les mouvements électroniques, les cinq musiciens de la Fanfare Couche-Tard ont développé un style personnel et fédérateur: des rythmiques solides et dansantes côtoient des thèmes musicaux variés et évocateurs. Après 8 ans sur les routes, plus de 350 dates, la Fanfare Couche-Tard a composé son troisième opus qui a vu le jour le 28 avril 2017. L’année 2018 était marquée par de nouvelles
vidéos, un Zénith en première partie de Goran Bregovic et bien entendu de nombreuses autres dates de concert.
Quand? Vendredi 10 mai à 22h00.
Où? Théâtre Mohammed VI, Oujda.

  • Djam

Né en 1985 en Algérie, Djam fait ses premiers pas dans la musique à l’âge de 14 ans. En 2004, il fonde son groupe Djmawi Africa, s’en suit une tournée mémorable à travers l’Algérie à la rencontre de plusieurs dizaines de milliers de personnes. À l’international, ses expériences sont tout aussi gratifiantes. Résolument engagé à dénoncer les maux sociaux qui entravent la jeunesse, il fait de «Bezzaf», «H’chiche ou pois chiche» et «Dellali» des titres repris en chœur par la foule à chaque représentation. Djam a suivi des études en musicologie à l’université de Paris VIII. Il met un terme à sa participation à l’aventure Djmawi Africa
pour se consacrer pleinement à son projet solo. En 2018, il a finalisé son premier album solo «#ZDELDEL».
Quand? Samedi 11 mai à 22h30.
Où? Théâtre Afifi, av. Mohammed VI, El Jadida.

  • Gnaoua live avec Saad Tiouly

Après plus de 10 ans de tournée dans les regroupements de la musique Gnaoui dans tout le Maroc, Saad Tiouly s'est formé un bagage culturel enrichi de différents projets uniques et inspirants visant à ancrer la culture gnaoua dans les esprits, et faire rejaillir les ondes africaines. Son objectif? Favoriser le dialogue entre les cultures à travers le chant et la musique. Prix: 50 dhs. Infos et réservation au 05 22 26 67 51 / 06 00 77 95 30.
Quand? Dimanche 12 mai à partir de 21h30.
Où? La FOL, 16, Rue Moussa Ibn Noussair, Gauthier, Casablanca.