Paris: vernissage de la première rétrospective en France de l'artiste contemporain Hassan Hajjaj

à 21:15
Crédits photo: Hassan Hajjaj

Le vernissage de la première rétrospective en France de Hassan Hajjaj, l’une des figures majeures de l’art contemporain marocain, a eu lieu, mardi à Paris, en présence de l’artiste et de plusieurs personnalités du monde de l’art et de la culture.

La rétrospective investit jusqu’au 17 novembre la totalité de l’espace de la Maison Européenne de la Photographie (MEP), considéré comme le temple de la photographie à Paris. Son inauguration s’est déroulée notamment en présence du Président de l’Institut du Monde Arabe (IMA), Jack Lang et du directeur de la Maison Européenne de la Photographie, Simon Baker.

L’exposition «Hassan Hajjaj» offre un panorama complet de l’œuvre de cet artiste qui vit à cheval entre Marrakech et Londres où il a exposé à la prestigieuse Somerset House. Photographies, vidéos et installations, mais aussi objets dérivés, mobilier, tapis, décorations et vêtements meublent la rétrospective de cet artiste de renommée internationale et témoignent d’un univers haut en couleurs qui font de lui l’un des pionniers du pop art au Maroc.

Pour cette première rétrospective en France, Hassan Hajjaj s’est vu offrir carte blanche pour investir l’ensemble des espaces de la Maison européenne de la photographie qu’il a transformé pour l’occasion en Maison marocaine de la photographie.

 

Lire aussi : Diapo. Du beau monde à l'exposition "My Maroc stars" de Hassan Hajjaj

 

La Rétrospective Hassan Hajjaj intègre le parcours de la troisième Biennale des photographes du monde arabe contemporain, initiée du 11 septembre au 24 novembre par l’Institut du monde arabe (IMA) et la Maison Européenne de la Photographie (MEP).

Crée il y a cinq années par le Président de l’IMA, La Biennale des photographes du monde arabe a pour objectif de «braquer les projecteurs sur l’extraordinaire créativité des artistes arabes ou de ceux passionnés par le monde arabe».

«Chaque année nous consacrons la Biennale à un artiste ou un pays. Cette année ce sera à la fois le Maroc et le Liban qui sont au cœur de cette Biennale qui se déroule dans plusieurs lieux: IMA, MEP, Les Galeries de l’Ile Saint Louis», a indiqué Jack Lang à la MAP.

«Ici à la MEP, c’est Hassan Hajjaj qui est la vedette. C’est un immense photographe qui s’impose par sa puissance, sa créativité, son inventivité. Il exprime avec une force incroyable l’étonnante virtuosité artistique marocaine», a souligné le Président de l’IMA.

 

Lire aussi : L'interview sans question du photographe Hassan Hajjaj

 

S’agissant des relations entre le Maroc et l’IMA, Lang a affirmé qu’elles «sont toujours très intenses, très amicales et très profondes. Et j’en suis particulièrement très heureux parce que le Maroc, par ses artistes, ses talents, ses créateurs, illumine en permanence la vie de l’IMA et l’art en général».

Signe de l’excellence de ces relations, «l’IMA sera très présente dans la vie culturelle marocaine» ces prochains mois. «Dans quelques jours je me rends à Rabat pour participer aux côtés de Mehdi Qotbi, Président de la Fondation Nationale des Musées du Maroc, à l’inauguration de la première Biennale d’art contemporain de Rabat qui promet d’être un événement très fort».

«Un mois plus tard, je me rends à nouveau à Rabat pour être présent à une exposition sur les trésors de l’Islam en Afrique». Après avoir été tenue à l'Institut du Monde Arabe à Paris, cette exposition sera organisée par l'Académie du Royaume du Maroc du 17 octobre au 25 janvier prochain.

Dans une déclaration à la MAP, l’artiste Hassan Hajjaj s’est dit «très heureux» de pouvoir montrer en France, pour la première fois, cette rétrospective de plusieurs années de travail.

«A travers cette exposition, je souhaite transmettre la joie, l’amour des gens et toutes les choses positives. Et braquer également les projecteurs sur le Maroc, l’Afrique, le monde arabe…», a-t-il dit.

À l’occasion de son exposition, Hassan Hajjaj a indiqué offrir lui aussi carte blanche à deux artistes marocaines qu’il va inviter successivement à présenter leur travail au sein du Studio de la MEP: Zahrin Kahlo (du 11 septembre au 13 octobre) et Lamia Naji (du 18 octobre au 17 novembre).

Né en 1961 à Larache, Hassan Hajjaj vit et travaille depuis 1973 entre le Maroc et Londres où il vit. Il est autant influencé par les scènes culturelles et musicales londoniennes, que par son héritage nord africain. Son univers artistique traduit ainsi sa capacité à créer des ponts entre ces deux cultures, en faisant croiser les styles, les univers et les icônes.

Ses œuvres ont été exposées dans de grandes galeries et musées du monde comme le Brooklyn Museum, le Los Angeles County Museum of Art aux Etats-Unis ou encore le Victoria & Albert Museum au Royaume-Uni.

Après la Maison Européenne de la Photographie, la Rétrospective Hassan Hajjaj sera présentée au Fotografiska de Stockholm, New York, Talinn et Londres.