Festival Gnaoua: «Le Woodstock marocain» fête ses vingt ans

Le festival Gnaoua et musiques du monde d’Essaouira célèbre ses 20 ans cette année. Au programme, quatre jours de concerts et des musiciens venus de toute la planète à cette occasion.

Essaouira va accueillir des musiciens comme le bluesman américain Lucky Peterson, le Français Titi Robin ou le jazzman britannique Bill Laurance. Ces artistes vont performer aux côtés des maâlems gnaoua les plus emblématiques du genre dans la ville située sur le littoral atlantique.

Puisant ses racines en Afrique noire, cette musique traditionnelle maghrébine accompagnant les cérémonies des confréries a été rendue célèbre en partie grâce à ce festival né il y a 20 ans à Essaouira, une ville fréquentée pendant les années hippies par le légendaire Jimi Hendrix, mais aussi par des passages mémorables d’autres artistes, notamment de Led Zeppelin, Robert Plant, accompagné du guitariste Jimmy Page qui ont collaboré avec des gnaouas lors de leur passage en 1994.

« Ce festival est une vraie célébration pour la ville d’Essaouira, pour les gnaouas et pour le Maroc. Premier festival gratuit créé dans le pays, il est un marqueur de la vie culturelle », a déclaré à l’AFP Neila Tazi, directrice de l’évènement.

« Il faut voir la façon dont le public a investi cette petite de ville de 60.000 habitants, c’est très impressionnant, il y a des gens de toutes les générations, de toutes nationalités et sensibilités », s’est félicitée Mme Tazi qui a entamé les démarches pour inscrire la culture gnaoua au patrimoine oral et immatériel de l’humanité.