Mohamed Laaraj va poursuivre en justice plusieurs réalisateurs et producteurs

203

Le ministre de la culture et de la communication Mohamed Laaraj a décidé de poursuivre en justice plusieurs réalisateurs et producteurs qui ont bénéficié d’aides du ministère pour des œuvres jamais produites. 

Laâraj veut combattre les abus que connait le secteur des productions cinématographiques au Maroc. Le ministre de la culture et de la communication Mohamed Laaraj, en coordination avec le centre cinématographique marocain (CCM), a déféré devant le parquet 20 dossiers de réalisateurs et producteurs qui ont été subventionnés par l’Etat et dont les œuvres n’ont jamais été produites. Le ministre souhaite en effet que tous les producteurs ayant reçu des subventions et dont les œuvres n’ont toujours pas été achevées, restituent les montants qui leur ont été accordés.

Selon le quotidien Assabah daté du jeudi 20 juin, l’inspection générale du ministère a par ailleurs noté que plusieurs réalisateurs et producteurs ayant reçu des subventions ne respectaient pas les termes des cahiers des charges de leurs productions.

Pour ce qui est de la télévision publique, le quotidien a cité la crise de la chaîne 2M, qui a résulté du non respect de plusieurs décisions comme, entre autres, l’augmentation du capital de la chaîne et son ouverture à des acteurs privés. A la suite de cela, la chaîne a accumulé les dettes et ce malgré la récente augmentation du capital qui est passé de 45 à 65 millions de DH grâce à un apport de l’Etat.