Littérature: des livres précieux pour aider à l’école comme à la maison

664

Avec la librairie Livremoi, H24Info a sélectionné une série de livres pédagogiques, utiles aux enfants comme aux parents, et qui tirent leur épingle du jeu en ce début d’année scolaire chaotique. 

Ces titres offrent un guide pratique des écoles maternelle et élémentaire, et des réponses concrètes aux questions que se posent les parents. Pour la maternelle, l’ouvrage présente les différents domaines d’apprentissage et insiste sur deux objectifs primordiaux: l’enseignement du vocabulaire et la préparation de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Pour l’élémentaire, il expose l’essentiel des programmes pour les différentes disciplines enseignées, et des extraits des « attendus de fin d’année »: ce que l’élève doit savoir en français et en mathématiques au terme de chaque année scolaire.

L’avis de la libraire: « Voici deux titres qui peuvent intéresser les parents dont les enfants sont scolarisés dans le système français puisqu’ils présentent pour l’école maternelle et primaire, sans jargon, de façon extrêmement claire et simple, les attendus à l’issu de leur scolarité. Ces ouvrages rassureront certainement les parents inquiets avec un système d’enseignement hybride ou à distance ».

›› Qu’apprend-on à l’école maternelle? et Qu’apprend-on à l’école élémentaire?, XO Editions, respectivement 91 et 252 pages, 80 DH et 130 DH.

 

Inspiré de l’histoire personnelle de l’auteur, en proie aux difficultés scolaires durant son enfance, ce livre présente une méthode de mémorisation basée sur des observations empiriques ensuite confrontées aux connaissances des meilleurs spécialistes du cerveau. Une méthode simple et ludique éprouvée dans de nombreux stages et séminaires, auprès d’enfants ou d’adultes en difficulté qui n’en reviennent toujours pas d’apprendre désormais avec plaisir!
›› La revanche des têtes à trous – Comment tout apprendre à tout âge, Anne-Marie Gaignard, Seuil, 208 pages, 220 DH.

Si la majorité des élèves de primaire ont des bonnes notes en mathématiques, les lacunes accumulées peuvent s’avérer contraignantes dès la 4e. L’OCDE le martèle dans plusieurs de ses études: les années de primaires sont fondamentales pour poser les bases solides des mathématiques car le système académique ne permet plus par la suite de rattraper ce retard. Laetitia Grail-Marcel, ex-enseignante, fondatrice de trois sociétés dans le domaine de l’éducation et créatrice de myBlee Math, l’application pour apprendre les mathématiques, propose dans cet ouvrage une méthode accessible à tous composée de cinq principes pédagogiques simples et cinq routines de 10 minutes quotidiennes faciles à installer.

›› Etre bon en maths, ça s’apprend! …et ce n’est pas si compliqué, Laetitia Grail-Marcel, Interéditions, 192 pages, 220 DH.

 

Lire aussi : Les sept romans indispensables de cette rentrée littéraire

 

L’avis de la libraire: « Deux ouvrages qui vont rassurer les parents dont les enfants connaissent à un moment donné de leur scolarité des difficultés. L’échec scolaire n’est pas une fatalité et parfois, avec des méthodes simples complètement abordables pour les parents eux-mêmes, sans avoir recours à des professeurs particuliers ou des cours complémentaires, on peut aider l’enfant et transformer une situation d’échec en situation de réussite. »

Cet ouvrage met en avant le courant du « slow parenting » pensé en Amérique et qui invite les parents à ralentir leur rythme souvent effréné pour se recentrer sur leur échange avec leurs enfants. Avec l’excès d’activités qu’on leur impose, les enfants n’arrivent plus à se concentrer et ne passent quasiment plus de temps avec leurs parents. Malvina Girard livre ici son expérience après avoir constaté le mal-être récurrent chez les enfants, les adolescents et leurs parents. Elle offre des exercices pratique pour ralentir et améliorer le vivre ensemble parents-enfants: respiration, relaxation, méditation, visualisation, expression des émotions, activités communes…
›› Le Slow Parenting. Et si on ralentissait pour être heureux en famille?, Malvina Girard, Hachette Famille, 280 pages, 220 DH.
Pour les parents en mal d’autorité, ce livre vous éclairera sur l’éducation positive ou comment améliorer la vie quotidienne sans être autoritaire ni laxiste. A travers ce témoignage, l’auteur donne des outils concrets pour avoir les bons réflexes, les bons mots afin d’amener votre enfant à coopérer et l’amener à mieux exprimer ses émotions.
›› Cool parents make happy kids, par Charlotte Ducharme avec Camille Beaumont, Poche Marabout, 198 pages, 90 DH.

L’avis de la libraire: « Si on sort un peu de la scolarité pure, on a sélectionné ces deux livres qui invitent les parents à prendre du temps tout simplement avec leurs enfants, à ralentir, à peut-être lâcher un peu sur des exigences, sur des emplois du temps trop serrés, pour retrouver de la sérénité dans le cadre familial. Des idées qui peuvent nous faire du bien dans une période actuelle un peu compliquée pour tout le monde. »

Les 9-12 ans sont dans une phase transitoire entre la fin de l’enfance et le début de l’adolescence. L’enfant évolue intensément, se découvre ainsi que sa place dans le monde. L’approche Montessori fournit des clés de compréhension et d’accompagnement de l’enfant en pleine métamorphose dans une société hyper-connectée en perte de lien avec la nature.

›› Montessori à la maison 9-12 ans – Je passe à l’acte, Nathalie Petit, Acte Sud/Kaizen, 64 pages, 120 DH.

L’avis de la libraire: « Montessori à la maison, c’est une collection qui existe pour tous les âges, et qui explique comment adapter dans son quotidien les principes de la méthode Montessori, méthode aujourd’hui mondialement reconnue en terme de qualité d’apprentissage. »

En 96 entrées, l’écrivain marocain propose au jeune lecteur des clés pour mieux comprendre le monde et le rapport à l’Autre. Qu’est-ce que la pensée? L’amour? La justice? La xénophobie? Un livre plein de sagesse et teinté d’humour, à partir de 12 ans.

›› La philo expliquée aux enfants, Tahar Ben Jelloun, Gallimard Jeunesse, 208 pages, 220 DH.

L’avis de la libraire: « On ne pouvait pas terminer cette sélection littéraire sans parler du livre de Tahar Ben Jelloun, qui s’adresse cette fois aux enfants, ou plutôt aux pré-adolescents, fin primaire, début collège. Une initiation à la réflexion philosophique au travers d’entrées par nom comme la justice, l’amour, la pensée… Un livre très abordable que l’enfant peut lire seul. C’est très intéressant car on dit souvent que la plupart des philosophes regrettent que l’enseignement de la philosophie se fasse tardivement, au lycée. Or tous s’accordent à dire que les enfants peuvent, et surtout aiment philosopher, et donc ce livre est fait pour eux. »