L'appareil photo le plus cher du monde vaut 2,4 millions d'euros

290
Crédit: Westlicht Auction.

Un Leica datant de 1923, mis aux enchères à 400.000 euros (environ 4,4 millions de dirhams), a été adjugé samedi à Vienne pour le sextuple. Il fait partie d’une série de prototypes antérieure à la commercialisation de la célèbre marque allemande.

Un appareil Leica vieux de près d’un siècle a été vendu samedi 10 mars aux enchères à Vienne pour la somme record de 2,4 millions d’euros (environ 27 millions de dirhams). Devenant ainsi, selon le courtier, le plus cher au monde. L’appareil avait été proposé sous le marteau pour une somme six fois inférieure: à 400.000 euros.
L’acquéreur est un collectionneur privé d’origine asiatique, souhaitant conserver l’anonymat, a précisé la galerie viennoise WestLicht, l’une des plus réputées au monde, qui organise régulièrement des ventes de modèles anciens et prestigieux.
 
Andreas Kaufmann. Westlicht Auction

 
Une marque mythique
Le Leica fait partie d’une série de 25 prototypes fabriqués en 1923, soit deux ans avant la commercialisation de la célèbre marque allemande. Il compte parmi les trois de cette série à être préservés «dans leur état d’origine».
Sur les 25 prototypes, seulement trois sont probablement restés dans leur état original, précise la WestLicht, qui a signé au passage la plus belle vente de son histoire. «Ce résultat fantastique souligne une nouvelle fois la position de leader international de notre maison», s’enorgueillit Peter Coeln, fondateur de la galerie viennoise, sur le site de la maison. «(Ce record) prouve que le mythe de la marque Leica ne cesse de croître», a quant à lui commenté Andreas Kaufmann, actionnaire majoritaire de la marque allemande.
Le précédent record de prix pour un appareil photo avait été atteint en 2012, déjà par un Leica datant de 1923, adjugé à 2,16 millions d’euros (environ 24 millions de dirhams), selon la galerie WestLicht. L’Autrichien Andreas Kaufmann a racheté en 2005 le fabricant allemand, moribond, et a réussi à relancer commercialement cette marque culte, prisée par les pionniers du photojournalisme, Robert Capa ou Henri Cartier-Bresson.