La musique « Gnaoua » bientôt au patrimoine culturel de l’UNESCO ?

La commission inter-gouvernementale du patrimoine culturel immatériel, relevant de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a procédé à l’inscription de la candidature du dossier de « L’art Gnaoua » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité lors de la 14-ème réunion annuelle de la commission, prévue du 9 au 14 décembre 2019 à Bogotá.

Selon un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication -département de la Culture, cette inscription prévue constituera une nouvelle cosécration du patrimoine national en général et de la musique Gnaoua en particulier, qui constitue un héritage musical universel et humain et une expression symbolique du vivre en commun dans la diversité ethnique et culturelle au Maroc

Cette inscription aura également des des retombées positives en matière de promotion et de dynamisation du tourisme culturel au Maroc et favorisera l’internationalisation de l’art Gnaoua, selon la même source.

L’art Gnaoua viendra s’ajouter à six autres éléments du patrimoine marocain déjà inscrits sur cette liste, à savoir « L’espace culturel de la place Jemaa el-Fna », « Le Moussem de Tan-Tan », « La diète méditerranéenne », « La fauconnerie », « Le festival des cerises de Sefrou », « Les pratiques et savoir-faire liés à l’arganier » et « La Taskiwin », une danse martiale du Haut-Atlas occidental classée comme « nécessitant une sauvegarde urgente », conclut le communiqué.