La Fondation Nationale des Musées révèle sa programmation 2019

à 17:45
C.MAP

La Fondation Nationale des Musées a révélé lundi dernier son programme d'expositions pour l'année 2019. Le musée Mohammed VI de Rabat rendra hommage au grand maître marocain Hassan El Glaoui mais également aux grandes figures mondiales de l'impressionnisme et particulièrement aux artistes contemporains du continent africain. 

 

"Hassan El Glaoui: le Sel de ma Terre" du 2 avril au 31 août

Cérémonie de la Baia’a devant les remparts, 2000, ©EstateHassanElGlaoui

A la suite des expositions dédiées à Ahmed Cherkaoui, Chaïbia Talal, Fatima Hassan et Radia Bent Lhoucine, un hommage tout particulier est rendu à un autre maître moderne de l'art marocain, Hassan El Glaoui. Décédé l'année dernière, il s'inscrit dans cette même rétrospective visant à mettre en lumière les courants artistiques fondateurs de la deuxième moitié du XXe siècle.

Lire aussi : Chaibia Talal et d’autres artistes exposées au Musée Mohammed VI

Une centaine d’œuvres retraceront le parcours d'un des premiers peintres figuratifs du Maroc qui exposa dès 1950 à Paris et à New York dès 1951. Connu pour ses tableaux équestres, ses scènes vibrantes de fantasia ou ses cérémonies de la Bay’a, il se fait également remarquer pour sa peinture plus intimiste, ses scènes d’intérieur et portraits, rarement exposée de son vivant.

"Les couleurs de l’impressionnisme: chefs d’œuvre des collections du Musée d’Orsay (Paris)" du 9 avril au 31 août

Femmes assises et voiture d'enfant, Seurat Georges (1859-1891), (C) RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le musée MMVI multiplie les collaborations internationales avec les institutions des pays partenaires afin de faire rayonner l'art marocain à l'international mais également rendre accessibles au Maroc les œuvres des artistes étrangers.

Lors des saisons précédentes, le Musée Picasso de Paris a prêté ses pièces pour l’exposition «Face à Picasso», la Banque d'Espagne pour «De Goya à nos jours» ou le Centre Georges Pompidou pour «La Méditerranée et l’art moderne». C'est au tour du Musée d'Orsay de Paris de confier ses œuvres impressionnistes.

Lire aussi : Vidéo. Le Musée Mohammed VI à la decouverte des peintres espagnols, de Goya à nos jours

Les deux conservateurs du musée construit dans l'ancienne gare d'Orsay ont préparé un parcours à travers l’épopée impressionniste. Toute une génération d’artistes de la deuxième moitié du XIXe siècle à l'instar de Paul Cézanne ou Georges Seurat va concevoir une technique nouvelle de la couleur.

Chaque salle est dédiée à une couleur particulière, avec toute une structure pédagogique accessible à tous expliquant les différentes phases du mouvement pictural impressionniste qui émancipa l’art classique et révolutionna la façon de regarder.

"Lumières d’Afriques: Fonds African Artists for Development" du 2 avril au 15 août

Thakane Lerotholi, KHANYA/LIGHT/lesotho©Malala Andrialavidrazana

Après le succès du grand événement L’Afrique en Capitale, célébré au printemps
2017 en partenariat avec les nombreux acteurs culturels publics et privés de la
capitale, le Musée Mohammed VI continue à ouvrir ses espaces à l’exceptionnel
foisonnement artistique du continent et accueille cette année pour la première fois 54 artistes soit autant d'exposants que de pays africains (peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes).

Tous répondent à la même inspiration d'une "Afrique des lumières", partageant leurs visions, leurs espoirs, leurs craintes ou leurs rêves à propos d'un continent pétri de complexité. On doit cette exposition à Gervanne et Matthias Leridon, deux collectionneurs passionnés et engagés à travers le fonds de dotation African Artists for Development, créé en 2009 pour rassembler artistes contemporains et projets de développement durable.

 

"Le Maroc antique pré-romain" à partir du 25 février 

Cette exposition prend place au sein du Musée de l’Histoire et des Civilisations, ex-musée d’archéologie entièrement restauré et rouvert au public en avril 2017 et consacré à l'histoire du Maroc depuis la préhistoire jusqu’à l’époque islamique.

Cette nouvelle saison offre une exposition thématique temporaire sur une des civilisations les plus mystérieuses et les moins explorées de l’histoire du Maroc: celle de la Maurétanie ayant précédé l’antiquité pré-romaine.

Une très belle sélection d’objets témoigne de la présence maurétanienne pendant plus de huit siècles sous divers aspects: l’économie, le commerce, la langue, l’écriture, les religions et les rites funéraires.