La 2e édition de  »Génération Gnaoua des Jeunes », du 18 au 20 juillet à Essaouira

La ville d’Essaouira accueillera du 18 au 20 juillet, la deuxième édition du Festival  »Génération Gnaoua des Jeunes », un événement éclectique 100% jeunes, au service de la préservation et de la transmission assurée de l’art gnaoui aux générations montantes.

Initié par l’Association  »Origines Gnaoua Essaouira », ce rendez-vous renouvelé et tant attendu par les amoureux de Tagnaouit, bénéficie du concours de l’Association Essaouira-Mogador, ainsi que d’une palette de collaborateurs en charge de l’organisation des festivals à Essaouira, de la préservation du patrimoine culturel et de la dynamisation du tourisme culturel dans la cité de Mogador, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs.

Cette nouvelle édition s’annonce riche en émotions et en rythmes et sonorités d’un art ancestral qui, de par sa singularité et sa richesse en tant que musique, culture et rituel, a su transcender les frontières nationales pour épouser l’universalité et être désormais destiné à l’ensemble de l’humanité, ajoute-t-on de même source. Le Festival  »Génération Gnaoua des Jeunes » rassemblera encore, cette année, divers groupes gnaouis d’Essaouira ainsi que d’autres villes du Maroc, pour des présentations musicales compétitives, concernant le patrimoine gnaoui traditionnel, avec le suivi et l’encadrement d’un Jury composé d’anciens Maîtres gnaouis.

Cette nouvelle édition sera ainsi agrémentée par une programmation alléchante, dans laquelle la question culturelle sera coordonnée et additionnée aux divers aspects sociaux et de développement et ce, dans le cadre de l’effort général visant à promouvoir le patrimoine de Gnaoua et à renforcer l’engagement des jeunes en faveur des initiatives de promotion de la culture, de l’art et de la célébration du patrimoine immatériel, expliquent les organisateurs. En d’autres termes, ce Festival se veut donc une véritable  »contribution » à l’appui aux jeunes, qui s’approprient amplement le patrimoine gnaoui et œuvrent pour conserver son authenticité aux niveaux local, régional et national, précise-t-on.

L’un des moments forts de cette édition sera un colloque autour de la thématique  »le patrimoine gnaoui et les jeunes pour le développement et l’échange interculturel », outre une exposition de toiles, une Lilla Gnaouia (soirée musciale), et une parade d’ouverture au départ de la Place El Menzah. Les festivaliers seront également au rendez-vous avec des soirées animées par les Maâlems Mouhssine Chalah (Essaouira), Zouhaïr Tahlaoui (Safi), Ismael Benaadi (Essaouira), Jalal Hachad (Casablanca), Amine Boujah (Essaouira), et Soufiane Biskouane (Marrakech), outre une cérémonie de remise des prix aux différents lauréats de de cette édition.