Israël: 3 films marocains en lice au Festival international de Haïfa, les concernés réagissent

à 14:41

La ville de Haïfa en Israël organise pour la 34e fois son festival international du film. Cette année trois films marocains sont en lice: «Statless» de Najiss Nejjar, «Sofia» de Meryem Ben M’Barek et «Razzia» de Nabil Ayouch. Problème: les réalisateurs et producteurs ne semblent pas au courant...

Le BDS Maroc (Boycott désinvestissement et sanctions) a lancé sur les réseaux sociaux un boycott contre ce Festival en appelant les réalisateurs marocains à ne pas s'y rendre et de ne pas projeter leurs films.

Contactée, la femme de Nabil Ayouch, co-auteur et actrice principale du film «Razzia», s'explique: «Nous n’irons pas au Festival de Haïfa, et nous n’étions même pas au courant que le film y était présenté…».

La réalisatrice Narjiss Nejjar précise de son côté que «la vente internationale du film est confiée à un distributeur européen dont le rôle est de permettre la plus large diffusion possible sans que j'en sois nécessairement avisée, car le nombre de festivals à travers le monde qui réclament le film sont légion.»

Et Nejjar de s'étonner: «J'ai appris ce matin, en même temps que beaucoup de monde, que le film était programmé en Israël. J'ai demandé expressément à ce que mon film soit retiré de la sélection. Je suis une humaniste éprise de paix, mais je ne cède jamais devant l'ignominie», ajoutant que son film "Apatride" participe au festival Palestine Cinéma Days en octobre et qu'elle allait se rendre à Ramallah "en solidarité".

Nous avons tenté de la joindre Meryem Ben M'Barek, mais sans succès.

De son côté l'activiste de BDS Maroc, Sion Assidon, estime que «même si la production du film refuse de s'y rendre physiquement, le film sera quand même projeté», ce qui n'est «pas une bonne chose». Il annonce que mardi prochain sera lancée officiellement l'initiative MACBI (Maroc Campaign for the academic and Cultural Boycott of Israel), un appel au boycott académique et culturel contre Israël. Le 25 septembre, le BDS Maroc va présenter cet appel qui a déjà récolté plus d'une centaine de signatures d'artistes et d'académiciens.