Grand rabbin de Casablanca: « Le roi est très attaché aux coutumes juives marocaines »

DR.

Le grand rabbin et dirigeant de la communauté juive de Casablanca, Joseph Israël, a réagi à la visite du roi Mohammed VI, mercredi dernier, à « Bayt Dakira », à Essaouira, un espace spirituel et patrimonial de préservation et de valorisation de la mémoire judéo-marocaine. Interview.

 

Quel est le sens de la venue du roi Mohammed VI à Bayt Dakira mercredi dernier?

Il y a une ancienne synagogue dans cet espace, la synagogue Attia qui a été récemment restaurée. Elle était fermée, et c’est André Azoulay qui a tenu à restaurer cette synagogue car c’est un patrimoine du judaïsme marocain. Elle fait partie d’autres synagogues qui ont été restaurées dernièrement comme à Casablanca ou à Fès. Sa Majesté veut prouver son affection et son amour pour ce patrimoine juif marocain qu’il soutient.

Le roi a présidé cette cérémonie en tant que Commandeur des Croyants. Est-ce symbolique?

Bien sûr, c’est très symbolique. Le roi est très affectueux, très attaché aux coutumes juives qu’il y a au Maroc. Il s’intéresse beaucoup à l’histoire, notamment l’histoire juive du Maroc. Il était très ému, et encourage tous les Juifs du Maroc à sauvegarder ce patrimoine.

Pensez-vous que ce type d’espace peut promouvoir la tolérance entre les religions au Maroc?

Oui, Bayt Dakira est une preuve de tolérance, de convivialité entre les religions musulmane, juive et même chrétienne, une convivialité qui a toujours existé au Maroc et qui montre bien la tolérance qui y règne entre les religions.