Vidéo. « Faces Project » ou les visages sans artifices de Badr Bouzoubaâ

751

Loin des images retouchées et sublimées, Badr Bouzoubaâ a choisi de donner à la photo un autre esprit «sans artifice» à travers son projet «Faces project». Un projet libérateur qui a charmé plus d’un. Reportage.

Libérer la photo de tout artifice, voici le Leitmotiv de Badr Bouzoubaâ. Photographe ambitieux, il aspire à susciter une véritable «prise de conscience» à travers son projet «Faces project», une série de portraits en noir et blanc, non retouchés, visant ainsi à  montrer que la beauté des hommes et femmes réside dans leur aspect le plus «naturel».

«De nos jours, tout le monde cherche à se montrer sous son plus bel angle. Filtres, retouches, effets, tous les moyens sont bons pour donner une meilleure image de nous- même. Ce qu’on ignore, c’est que le «beau» réside dans le «neutre», le naturel», nous affirme Badr.

Et de surenchérir:«il n’y a pas plus attrayant qu’un regard neutre. En le photographiant, on capture une forme de vérité». Les regards capturés par le photographe nous rappellent la neutralité de «la joconde», le photographe tente ainsi de laisser échapper l’authenticité de chaque visage pris en photo.

Sur le choix de ces derniers, Badr nous assure qu’il n’y a jamais eu de sélection et que toute personne est invitée à faire partie de l’aventure.

Lancé en février 2017, «Faces project» a d’ailleurs séduit des dizaines de personnes. Les clichés de Badr Bouzoubaâ sont d’ailleurs devenus une signature reconnaissable. Ce qui, en soi, est une qualité cruciale, dans un marché de l’image saturé de propositions manquant souvent d’originalité.