D’où vient le Black Friday?

1947
DR

Depuis quelques années, un jour particulier devance les achats incontournables des fêtes de décembre. Les commerçants sous pression s’y préparent, les clients font du repérage…le « Black Friday », soit le « vendredi noir », anime toute la chaîne commerciale pendant 24h (à une semaine pour les plus friands), chaque quatrième vendredi du mois de novembre. Origines d’un phénomène venu tout droit des Etats-Unis. 

Le Black Friday, journée pendant laquelle les commerçants pratiquent des remises exceptionnelles, tire son origine des Etats-Unis dans les années 1950, et intervient au lendemain du jeudi de Thanksgiving, fête traditionnelle du pays. Alors que la plupart des travailleurs faisaient le pont, les gérants de magasins ont eu l’idée d’organiser des soldes pour attirer les clients pendant cette journée calme. Peu à peu, ces derniers en ont profité pour faire leurs achats de Noël à cette occasion. Depuis les années 1990, le phénomène n’a fait que s’amplifier et s’internationaliser.

Quant à l’appellation de « vendredi noir », on trouve plusieurs explications au fil des périodes. Selon la croyance populaire, les bénéfices enregistrés ce jour-là permettaient aux commerçants d’éviter le stylo rouge réservé à l’écriture des déficits sur leurs comptes, d’où « black friday ». D’autres avancent que le terme viendrait de la police de Philadelphie qui l’utilisait pour qualifier cette journée sujette aux nombreux embouteillages et mouvements de foule provoqués par ces soldes avant Noël.

Une autre théorie associe le Black Friday à une tradition esclavagiste des Américains, qui consistait à vendre les esclaves invendus à bas prix au lendemain de Thanksgiving. Plusieurs internautes s’insurgent ainsi de cet événement qui fait écho à la traite négrière.

A ce propos, la page Facebook « Ouvre les yeux » appelle aussi à « boycotter le Black Friday en hommage à tous ceux mort en esclavage! ».

L'origine du Black Friday ?Quand vous découvrirez la vérité vous reflechirez peut être à deux fois avant d'acheter…….

Publiée par ‎Ouvre les Yeux افتح عينيك‎ sur Dimanche 24 novembre 2019

Boycotter le Black Friday, c’est aussi la position de certains commerçants ou citoyens qui invoquent quant à eux un autre motif: la lutte contre la surconsommation. En France par exemple, 400 entreprises ont créé en 2017 un contre-événement nommé le « Green Friday » (vendredi vert) afin de sensibiliser sur la question d’une consommation plus éthique et responsable (recycler, réparer, plutôt que racheter un produit).

Dans cette optique, l’ancienne ministre française de l’écologie Delphine Batho a proposé le 25 novembre dernier un amendement au projet de loi anti-gaspillage en commission de l’Assemblée nationale qui l’a adopté. Le but est d’intégrer la publicité du Black Friday aux « pratiques commerciales agressives » (passibles d’un emprisonnement de deux ans et d’une amende de 300.000 euros au plus) au nom de la lutte contre la « surconsommation ». Si l’amendement est voté par les députés à partir du 9 décembre prochain, il s’appliquera donc dès le Black Friday 2020.