Diapo. Parution d’un livre sur la street food marocaine

335
DR.

Street Food au Maroc, un goût authentique, réalisé et publié par les éditions Langages du Sud, est un documentaire sur la culture culinaire populaire marocaine, un véritable reportage sur le Maroc d’aujourd’hui et ses valeurs de partage et de solidarité.

Considéré comme l’une des meilleures destinations street-food, le Maroc voit ses rues regorger de gourmandises qui varient au rythme des influences locales. L’aventure commence à Tanger, au Nord du pays, par le thé traditionnel « atay chebbari » avant de se poursuivre vers le sud. Une halte à Fès, pour l’incontournable bissara. A Casablanca, on déguste un bouillon d’escargots en sortant de la dernière boîte de nuit en vue; plus au sud, près de Dakhla, on découvre le goût si fin de la viande de dromadaire.

Chaque ville, chaque région a ses spécialités: sardines, tajines, boudins mais aussi beignets, crêpes et pâtisseries colorées à profusion. Au détour des ruelles animées des médinas ou dans les villages de montagne, cet ouvrage inédit dans son hommage à la gourmandise témoigne d’un art de vivre et fait entreprendre au lecteur un voyage à la rencontre du Maroc et de ses habitants.

 

Lire aussi : Arrêté pour détention de drogue, le cuisinier assure chercher « de nouvelles saveurs »

 

Street Food au Maroc, un goût authentique, est le fruit du travail de deux auteurs et d’un photographe qui ont sillonné le Maroc, ses régions, ses villes et avec elles les marchés et les souks. C’est de cette rencontre avec les artisans de la street food marocaine qu’est né cet ouvrage.

Street Food au Maroc, un goût authentique, présente 12 itinéraires au travers de: plus de 600 images prises sur le vif, plusieurs double-pages de spécialités régionales (pain, thé, soupes, pâtisseries), de nombreuses pages de portraits pour aller à la rencontre de ces artisans du palais, une maquette originale et colorée à l’image des spécialités mises en valeur, des textes courts qui expliquent à la fois la nourriture et son empreinte culturelle, des recettes, des tours de main et enfin, d’une multitude d’adresses.