Diapo. Mawazine 2019: les concerts de Rosalia et de J.Balvin comme si vous y étiez

à 17:30

Cette année, la cérémonie d'ouverture du Festival Mawazine-Rythmes du Monde a coïncidé avec la fête de la musique. Les scènes du festival comptaient toutes des milliers du visiteurs, surtout la scène OLM Souissi où la fête était au rendez-vous. Reportage.

Vendredi soir, des milliers de festivaliers, jeunes en majorité attendaient impatiemment les concerts tenus à l'OLM Souissi. Célébrer la fête de la musique par de la musique latine et du flamenco moderne est un choix sûr lorsque l'on veut finir la semaine en beauté.
Prévu à 21 H, le concert de Rosalia, chanteuse catalane de flamenco moderne, a finalement commencé une heure après sans que les milliers de présents ne soient découragés par le retard. Accompagnée de jeunes danseuses toutes vêtues en blanc, la Beyonce catalane, enchaîne palmas (un claquement de mains spécifique au flamenco) et déhanchements sulfureux. Sa maîtrise vocale est incontestable, la jeune chanteuse n'hésitant pas à chanter en accapella. Sa voix suave et l'émotion se lisant sur son visage contrastent avec son ensemble Louis Vuitton et son vernis à paillettes. Son regard fier et sa queue de cheval rappellent l'assurance de ses origines catalanes tandis que son accoutrement va en harmonie avec son statut d' "artiste urbaine" qui se bat pour moderniser la musique flamenco et l'associer à la culture hip-hop.

Le public, conquis, entonne les hits de la chanteuse comme "Di mi nombre" ou encore "Malamente". "J'ai toujours admiré les artistes marocains, votre musique m'inspire beaucoup", lance-t-elle en anglais après des "Choukrane Bezzaf" qui suffisent pour enflammer le public.

Après Rosalia, le public s'agglutinait devant la scène pour attendre le concert du célèbre chanteur colombien J Balvin. Les festivaliers se sont toutefois impatientés devant le retard du chanteur qui a mis plus d'une heure à venir. Un DJ indien entre alors en scène et arrive à calmer les tensions du public en les invitant à danser. Enfin sur sur scène, J Balvin rattrape très vite le temps perdu en interprétant de célèbres titres comme "Mi gente" ou encore "Con Altura" qui entraînent la foule dans une danse endiablée. Vêtu de blanc et cheveux aux couleurs arc-en-ciel, la star du raggaeton offre un spectacle coloré et rythmé. Les festivaliers bouleversés par la poésie du concert précédent ont alors l'occasion d'oublier leur émotion avec l'ambiance festive qu'installe très vite le chanteur colombien.

Une chose est sûre, les concerts de Rosalia et de J.Balvin ont conquis le public de l'OLM Souissi. Les concerts de David Guetta et de L'artiste, prévus ce soir, seront-ils également à la hauteur?