Capitale africaine de la culture: «J’ai mouillé la chemise», le coup de gueule de Mahi Binebine

3074
DR.

Marrakech ne sera finalement pas la capitale africaine de la culture cette année, au profit de Rabat qui devra se préparer à accueillir cet évènement dans une semaine.  

«C’est absurde, nous avons déjà lancé l’évènement qui était censé être une grande fête, alors que c’est en train de virer au cauchemar», s’insurge le président honoraire du comité Marrakech 2020, Mahi Binebine, contacté par H24Info.

Une décision effarante pour l’artiste peintre marocain à qui a été annoncée cette nouvelle après six mois de travail et seulement huit jours avant l’évènement en question, qui devait débuter vendredi 31 janvier.

«On prend note, bien qu’on soit désorienté et qu’on ne comprenne pas», poursuit-il.«Nous allons tout de même maintenir quelques-uns de nos évènements, comme par exemple l’exposition « Prête-moi ton rêve » qui sera maintenue», annonce Mahi Binebine.

 

Lire aussi: Capitales africaines de la culture: Rabat remplace Marrakech au pied levé

 

La semaine dernière, l’artiste avait pris part à la présentation officielle de l’événement par l’organisation panafricaine «Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique» (CGLU Afrique), à l’origine du projet, rappelle l’AFP.

«J’ai mouillé la chemise. On m’a laissé faire la campagne de presse, il y a à peine dix jours, des articles ont été publiés dans les médias les plus prestigieux et j’ai été sur les plateaux de télévision et voilà qu’on nous annonce ça», s’étonne notre interlocuteur, qui se demande «ce que vont penser de nous les gens».