Cannes: Almodovar, Malick, Loach, les frères Dardenne en compétition

29
Credits: AFP

Les derniers films des cinéastes Pedro Almodovar, Ken Loach, Terrence Malick, Xavier Dolan et des frères Dardenne seront en compétition au 72e Festival de Cannes, a annoncé jeudi le délégué général du Festival Thierry Frémaux.

Au total, dix-neuf films seront en compétition du 14 au 25 mai. Très attendu, le dernier opus de Quentin Tarantino, « Once Upon A Time In Hollywood » avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, n’a pas été cité car « encore au montage », mais le Festival se réserve toujours la possibilité de l’accueillir.

L’Espagnol Pedro Almodovar, président du jury en 2017, sera de retour avec « Douleur et gloire », centré sur un réalisateur mélancolique incarné par Antonio Banderas.

Terrence Malick sera en lice avec « Une vie cachée », huit ans après sa Palme d’or pour « The Tree of life », tout comme le vétéran britannique Ken Loach, déjà deux fois couronné par la Palme d’or, cette fois avec « Sorry We Missed You », sur un couple modeste qui tente de survivre.

Les frères Dardenne, déjà deux fois palmés aussi, seront là avec « Le jeune Ahmed », sur la radicalisation d’un adolescent, tandis que le Français Arnaud Desplechin sera en compétition avec « Roubaix, une lumière », un film inspiré d’un fait divers avec Roschdy Zem, Léa Seydoux et Sara Forestier.

Le Québecois Xavier Dolan foulera quant à lui de nouveau le tapis rouge avec « Matthias et Maxime », trois ans après avoir remporté le Grand Prix pour « Juste la fin du monde ».

Quatre réalisatrices au total seront en compétition, dont les Françaises Céline Sciamma et Justine Triet, pour respectivement « Portrait de la jeune fille en feu » et « Sibyl ».

Le chanteur Elton John sera à l’honneur hors compétition, avec la présentation de son biopic « Rocketman », réalisé par le Britannique Dexter Fletcher avec Taron Egerton.

Claude Lelouch présentera hors compétition « Les Plus belles années d’une vie », une nouvelle suite de son légendaire « Un homme et une femme », Palme d’or en 1966, avec les mêmes acteurs, Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée.