Après de nombreux déboires, le festival pour les 50 ans de Woodstock aura finalement bien lieu

à 17:04
DR.

Les organisateurs de l’hommage à la grande fête du rock de 1969 ont finalement trouvé un lieu d’accueil. Après avoir été laissé tombé par le premier site et par plusieurs financeurs, le festival va peut-être pouvoir présenter sa programmation éclectique du 16 au 18 août dans le Maryland.

Un nouveau rebondissement dans un dossier qui en compte déjà beaucoup. Le festival qui doit commémorer les cinquante ans de la fête hippie aura bien lieu, mais dans le Maryland et non dans l’État de New York. Après avoir été lâchée par son premier site d’accueil, l’équipe s’est rabattue sur le Merriweather Post Pavilion, un lieu de concert en plein air, qui peut accueillir un peu plus de 19.000 personnes seulement. Situé à Columbia, entre Washington et Baltimore, il ressemble au site d’origine, à plus de 400 kilomètres de là, avec sa pelouse et la forêt qui l’encercle.

L’organisation en charge de Woodstock 50 avait initialement choisi Watkins Glen, dans le nord de l’État de New York, à environ 230 km du site d’origine, situé à Bethel, à l’extrême sud-ouest de l’État. Mais le lieu choisi semblait sous-dimensionné par rapport aux ambitions du festival. Il attendait 150.000 spectateurs quand la société de production prestataire affirmait qu’il était impossible de viser plus de 65.000.

L’organisation n’a, par ailleurs, jamais pu obtenir le permis nécessaire à la tenue du festival sur cet ancien circuit de Formule 1, dont les propriétaires ont fini par demander l’annulation du contrat. Contactés par l’AFP, les organisateurs et le Merriweather Post Pavilion n’ont pas donné suite dans l’immédiat.

Les financements aussi en péril

Outre la longue incertitude autour du lieu, l’équipe au sein de laquelle figure Michael Lang, acteur majeur du Woodstock originel, a également connu des difficultés de financement. Principal partenaire financier du projet, Amplifi Live, filiale du groupe japonais Dentsu, s’était retiré du projet, emportant avec lui les 18 millions de dollars qu’il y avait initialement investi. La société de production prestataire, Superfly, s’est elle aussi désengagée, s’interrogeant sur la faisabilité du projet.

Il n’est pas établi que les artistes annoncés plus tôt cette année, notamment Jay-Z, Miley Cyrus ou Santana, se produiront bien au festival. Pour le premier Woodstock, du 15 au 18 août 1969, environ un demi-million de personnes avaient fait le déplacement pour ce qui reste, un demi-siècle plus tard, comme l’événement culturel le plus marquant de la culture hippie des années 1960 et 1970.