H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Bonne nouvelle. Le célèbre bouquiniste rbati a finalement obtenu un stand au prochain Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL) qui se tiendra du 6 au 16 février prochains à Casablanca. 

    Connu de tous sous le nom d’Abdallah le bouquiniste, ce vendeur de livres anciens et d’occasion s’était vu refuser il y a quelques mois un stand au SIEL dont il est un habitué depuis une quinzaine d’années. La cause avancée par les organisateurs? Le manque d’espace, le salon ayant été totalement réaménagé pour cette 26e édition.

    Contacté par H24Info, Abdallah se réjouit d’avoir pu finalement obtenir un stand après plusieurs démarches. Celui qui redonne l’espoir de trouver un livre rare, ancien ou plus édité vient de récupérer son reçu à l’OFEC (Office des Foires et Expositions de Casablanca) pour la location de son stand de 18 m2 « comme d’habitude ».

     

    Lire aussi : La Mauritanie, invitée d’honneur du SIEL 2020

     

    « Finalement, le comité organisateur et la direction du livre du ministère de la culture ont réussi à me procurer un stand. Cette année, l’aménagement du SIEL a totalement été repensée avec plus d’espaces pour les publics, notamment pour les enfants. C’est tout à leur honneur », explique le bouquiniste qui précise que les stands supprimés ne concernent pas uniquement les bouquinistes (au nombre de quatre l’édition précédente).

    A l’annonce de son absence initiale, des acteurs du monde culturel et littéraire avaient manifesté leur soutien à Abdallah sur les réseaux sociaux, certains internautes appelant également à boycotter l’événement. Une chronique sur Luxe Radio de l’écrivain et philosophe Driss Jaydane avait largement été repartagée.



    Ce mini « bad buzz » aurait-il influencé le comité organisateur et la direction du livre à changer d’avis? « J’ai des amis qui m’ont soutenu mais je ne sais pas si les réseaux sociaux y sont pour quelque chose », répond Abdallah El bouquiniste qui « espère représenter dignement » son métier lors de ce nouveau SIEL. « Je serai sur place dès demain pour installer mes bouquins sur le stand », informe-t-il, pour le plus grand bonheur de tous les bibliophiles.

     

    Share.

    Comments are closed.