CAN 2023. Ce qu’il faut retenir de la conférence de Walid Regragui et Romain Saïss

Publié le
Walid Regragui dévoilera sa prochaine liste ce jeudi
Walid Regragui, sélectionneur national.© FRMF

Ce mardi, à la veille du match contre la Tanzanie, Walid Regragui a tenu une conférence de presse où il est revenu sur les principaux points forts de l’équipe nationale. Détails. 

Ce mardi au stade Laurent Pokou de San Pedro s’est tenue la traditionnelle conférence de presse d’avant match du sélectionneur marocain. Accompagné du capitaine des Lions de l’Atlas, Romain Saïss, le coach a répondu aux questions des journalistes.

Regragui a d’abord commencé par préciser l’importance du premier match contre la Tanzanie. Pour lui, il s’agira sans doute d’une rencontre très difficile avec beaucoup de surprises. « Le premier match est toujours important pour bien entamer la compétition. Mais comme toujours, on fera tout pour décrocher les 3 points afin de commencer en confiance cette CAN », explique le sélectionneur national. « On a eu 15 jours de préparation, les joueurs sont très motivés, ils n’attendent que le mercredi pour sortir le grand jeu », a lancé Walid Regragui.

Même son de cloche pour le capitaine des Lions de l’Atlas. Saïss a précisé, de son côté, que l’objectif sera de remporter ce match pour prendre la confiance dès le départ du tournoi.

« On a eu pas mal de temps pour nous préparer. On a travaillé sur les schémas automatismes. On verra sur la pelouse s’ils sont capables de l’appliquer. Mais je suis confiant », a renchéri le joueur.

Lire aussi. CAN 2023: à J-1, Amine Harit se prononce sur l’état d’esprit des Lions de l’Atlas

Comme attendu, Noussair Mazraoui ne sera pas de la partie. « Il va mieux », a, par ailleurs, indiqué le coach, « mais il ne sera pas disponible pour demain ». Le joueur du Bayern Munich serait tombé malade, ce qui a retardé sa convalescence.

Concernant Amine Adli qui a perdu sa mère il y a quelques jours, le coach affirme qu’il s’agit d’une situation très délicate. Le jeune attaquant est actuellement présent avec le groupe. « Il reste fort. Il est revenu très motivé, d’ailleurs je veux le remercier pour son courage de revenir afin de défendre les couleurs du Royaume lors de cette CAN », indique-t-il.

D’autres incertitudes ont été confirmés par le coach. Selon lui, d’autres noms pourraient manquer à l’appel. « Il s’agit de deux ou trois postes dont on est incertain. On va attendre les entraînements de ce soir pour prendre les bonnes décisions sur le onze de départ », rassure Regragui sans pour autant balancer de noms.

Le Maroc, statut du favori ? Regragui semble savoir qu’il est attendu partout et par tout le monde. « Ce n’est pas de l’arrogance mais une réalité. C’est notre nouveau statut et on a appris à l’assumer. Le Maroc a toujours été attendu en CAN mais on pas souvent répondu présents. C’est un nouveau challenge qui se montre devant nous et on se doit d’être à la hauteur », répond-t-il.

« J’espère que cette édition sera la bonne, quand on commence une compétition, ce n’est que pour la gagner et aller jusqu’au bout. C’est la mentalité qu’on a. On tire tous dans le même sens, on a tous envie de faire une grande CAN et de réaliser de grandes choses pour le Maroc. La Coupe du monde nous a ouvert l’appétit encore plus qu’avant », a indiqué, pour sa part, Romain Saïss.

Il convient de rappeler que le capitaine des Lions de l’Atlas n’a pas participé au dernier match amical contre le Sierra Leone suite à un petit « pépin physique ». Mais il semblerait que le patron de la charnière central soit de retour. « Aujourd’hui je me sens très bien, mais après le choix du coach, j’espère qu’on va bien débuter cette CAN. Mais comme on l’a vu en Coupe du Monde, on va avoir besoin de tout le monde tout au long de la compétition ».

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

CAN 2023. Ce qu’il faut retenir de la conférence de Walid Regragui et Romain Saïss

S'ABONNER
Partager
S'abonner