Azemmour: soirée au rythme de Malhoune et chants religieux

Publié le
Azemmour : Soirée au rythme de Malhoune et chants religieux à la mémoire de Feu Haj Abdelmajid Rahimi
© Map

Une soirée de Malhoune et de chants religieux a été organisée, samedi à Azemmour, sous le thème « Chants Soufis en présence des Zaouïas », à la mémoire de l’ancien chef d’orchestre du festival international Malhouniat d’Azemmour et grand Zajjal, feu Haj Abdelmajid Rahimi, surnommé « Cheikh Al Malhoune ».

Initiée par l’Association Provinciale des Affaires Culturelles ( APAC), en partenariat avec l’Association Ahmed Berkia pour l’Art du Malhoune et en coordination avec les Zaouias de la région et la commune d’Azemmour, cette soirée spirituelle, marquée par un cortège commémoratif organisé par les Zaouias Kadiria, Kattania, Hamdouchia, Aïssaouia et Chaaïbia, a été ponctuée de chants de Samaa et Madih et d’un coktel de Qsaïds du Melhoune, magistralement exécutés par la troupe Ahmed Benrkia, ainsi que de chants Soufis et témoignages émouvants, en hommages à l’âme de Feu Abdelmajid Rahimi

S’exprimant à cette occasion, Abdellatif Baydouri, président de l’Association Provinciale des Affaires Culturelles a, dans une déclaration à la MAP, mis en exergue l’importance de cette rencontre spirituelle, organisée en présence des principaux Zaouias de la région, pour commémorer la quarantaine du décès du pionnier du Malhoune à Azemmour, feu Abdelmajid Rahimi, notant que cette soirée offre aussi l’opportunité de se remémorer d’autres figures qui ont beaucoup donné à Azemmour, tels, Abdelaadim Achmaoui, Abdallah Réda, Mohamed Belmahdi Azemmouri, ou encore Mohamed Ziad.

Et d’ajouter, « nous sommes impressionnés par la qualité du public présent ce soir à cette manifestation et nous ne ménagerons aucun effort, pour essayer avec nos partenaires, d’institutionnaliser cet événement et d’en faire une des manifestations phares d’Azemmour », a conclu le président de l’APAC.

A cette occasion, la soeur du défunt, Fatiha Rahimi a indiqué que feu Abdelmajid Rahimi, s’est investi corps et âme depuis des décennies pour la promotion et la réussite des activités culturelles et artistiques réalisées dans cette cité, notant que son décès a affecté toute la population d’Azemmour, qui lui doit beaucoup pour le succès du festival international Malhouniate d’Azemmour et la pérennité de cet art ancestral dans la région.

« Le regretté était aussi membre actif du bureau de l’Association Ahmed Benrkia, où il est resté, jusqu’au dernier jour, fidèle à ses principes de défendre, promouvoir et de pérenniser l’art du Malhoune », a t-elle ajouté.

Lire aussi: Azemmour: arrestation d’une Française faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international

Dans une déclaration similaire, l’artiste Chaimae Erreddaf a, au nom de l’Association Ahmed Benrkia, mis en relief le militantisme du défunt en faveur de l’Art du Melhoune, tout en louant ses qualités humaines et les services rendus en faveur du Melhoune et de sa promotion.

Par ailleurs et en hommage à son défunt maître et fondateur, une chorale composée d’artistes en herbe et dirigée par Maallem Zaki Aachmaoui, a gratifié le public par des Qsaïds de Melhoune dédiées au prophète Sidna Mohammed, comme pour dire au défunt « Repose en paix Haj Abdelmajid Rahimi, la relève est assurée et le Melhoune est entre de bonnes mains ».

Les cinq Zaouias se sont, tour à tour, succédé devant le public pour le mettre en transes au rythme des chants Soufis (Samâa et Madih) dont les thèmes tournent autour de l’amour de Dieu et de Son prophète, de la confiance en Dieu, du besoin extrême à Lui et des différentes valeurs nobles qui composent l’éthique soufie.

Les chants soufis véhiculent toujours des messages éducatifs pour les fidèles, a relevé Haj Mekki Sabbata de la Zaouia Kadiria, notant qu’il s’agit d’une expression humaine, enivrée de vin divin, dans son image la plus pure et la plus saine.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Azemmour: soirée au rythme de Malhoune et chants religieux

S'ABONNER
Partager
S'abonner