Auteur/autrice : Abdellah Tourabi

C’était il y a quarante ans. En février 1979, devant le regard médusé du monde entier, se déroulait l’acte final de la Révolution iranienne. Après des mois de manifestations, de grèves et des milliers de morts, le puissant régime du Shah Mohamed Reza Pahlavi s’effondrait. L’Ayatollah Khomeiny, un obscur imam chiite,  s’emparait du pouvoir et fondait une république théocratique.

Read More

Dans une scène politique morne et sans relief, où tout porte à l’ennui, le PJD arrive encore à fournir un peu de spectacles, du suspens et du débat. Ce qui s’est passé dimanche dernier au Conseil national du parti islamiste ressemble aux actes d’une tragédie, dans son sens théâtral évidemment, où un chef se voit déchu et exclu par ceux-là mêmes qui l’avaient autrefois adulé et porté aux nues. Si cette séquence politique était une pièce de théâtre, elle serait Jules-César de Shakespeare. En regardant les visages de ceux qui validaient sa «mise à mort» politique, Benkirane aurait pu s’exclamer: «Toi…

Read More

Si la réaction du roi a été favorablement accueillie, y compris dans les rangs des militants du Hirak, va-t-elle pour autant mettre fin au mouvement de contestation ? « Gracier les détenus du Hirak est plus que souhaitable pour fermer cette parenthèse », estime notre chroniqueur Abdellah Tourabi. 2017, année sismique. Tout d’abord il y a eu le Hirak, une puissante secousse populaire dans la région du Rif qui a mis en évidence d’énormes failles dans notre édifice national. Les fondations politiques du pays se sont avérées fragiles et friables. Au bout de quelques mois de manifestations dans une petite ville du royaume,…

Read More

Chabat et Lachgar incarnent une révolte sociale et un véritable conflit d’élites et même de classes qui méritent d’être observés. On associe souvent le déclin de l’Istiqlal et de l’USFP, les deux grands partis historiques marocains, aux figures de leurs dirigeants : Hamid Chabat et Driss Lachgar. Pour certains, notamment pour leurs adversaires, ils incarnent un populisme au rabais, une dévalorisation totale de l’action politique, et un style autoritaire lorsqu’il s’agit de gérer les affaires internes des deux partis. Leur arrivée concomitante, fin 2012, à la tête de leurs formations politiques, a été vécue par leurs détracteurs comme une catastrophe. Mais…

Read More

Les écoles marocaines sont devenues des serres géantes bonnes à cultiver l’ignorance, l’illettrisme et l’inadaptation au marché de l’emploi. Premiers à en pâtir: les parents de la classe moyenne qui se saignent pour offrir des études à leurs enfants.   En discutant cette semaine avec deux amis, universitaires et purs produits de l’école publique marocaine, nous nous sommes rappelés avec nostalgie, amusement, mais aussi un brin d’amertume, de ce que représentait pour nous l’école privée dans les années 90: un bagne pour cancres, le symbole de l’échec scolaire, une déchéance dont on ne se remet jamais. Un élève inscrit dans un…

Read More