Après Tanger, Assilah: les attaques d’orques se multiplient sur les côtes marocaines

Publié le
orques
Deux orques en train de nager. Crédit: AFP

De nouvelles attaques d’orques contre des bateaux se sont récemment produites dans les eaux marocaines.

Les images sont effrayantes. Des pêcheurs marocains ont été récemment victimes d’attaques d’orques dans le nord du Maroc. Dans une première vidéo mise en ligne le 1er juin et partagée sur les réseaux sociaux, on peut entendre des pêcheurs traditionnels s’en remettre à Dieu, pendant qu’une orque s’en prend à leur embarcation. La vidéo indique que l’incident a eu lieu sur la côte d’Assilah.

Dans une autre vidéo mise en ligne le 2 juin, ce n’est plus une, mais deux orques qui attaquent un autre bateau de pêche, cette fois-ci au large de Tanger. Pendant l’attaque, l’on peut entendre les pêcheurs contacter les secours.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par H24Info (@h24info.ma)

Les attaques d’orques sur les côtes marocaines se multiplient. Le 12 mai dernier, l’Alboran Cognac, un voilier battant pavillon espagnol, a été victime d’une attaque d’orques Gladis au large du Cap Spartel de Tanger. Après que sa coque a été endommagée par les coups de tête des cétacés, le navire a coulé, et son équipage a été évacué en urgence.

Lire aussi. Détroit de Gibraltar: les orques “Gladis” frappent de nouveau et coulent un voilier

Il faut savoir que le détroit de Gibraltar fait partie de la route migratoire de cette espèce d’orques. Il s’agit également de la seule région de la planète où ces mammifères marins ont développé ce comportement inhabituel. Le Groupe de travail sur les orques de l’Atlantique (GTOA) a ainsi recensé au moins 673 interactions, avec ou sans contact, depuis que le gang des orques Gladis s’est manifesté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par H24Info (@h24info.ma)

Face à ces attaques qui se déroulent chaque année entre avril et août, les avis des experts divergent. Certains expliquent le phénomène par le fait que cette espèce est en danger. En raison de la surpêche du thon rouge, principale source alimentaire des orques, dans cette zone, ceux-ci s’attaquent aux embarcations.

Mais pour d’autres spécialistes, les attaques des orques ne sont en réalité qu’un jeu. Très curieux, ces mammifères marins aimeraient en effet la pression de l’eau produite par les hélices des bateaux.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Après Tanger, Assilah: les attaques d’orques se multiplient sur les côtes marocaines

S'ABONNER
Partager
S'abonner