FIFM. Adil El Fadili « Une histoire captivante est ma priorité »

Publié le
La plus grande gratification pour un cinéaste réside dans son interaction avec le public (Adil El Fadili)
© DR.

L’interaction du public avec le film représente la plus grande gratification pour un cinéaste, a souligné, mercredi à Marrakech, le réalisateur Adil El Fadili.

Après la projection de son long-métrage « Mon père n’est pas mort », dans le cadre de la section « Le panorama du cinéma marocain » du 20è Festival international du film de Marrakech, Adil El Fadili a indiqué que sa priorité essentielle, lorsqu’il travaille sur un projet cinématographique, est de dénicher une histoire captivante, capable d’interpeller le public et de l’emporter dans un voyage captivant.

Le lauréat du Grand Prix de la 23ème édition du Festival national du film (FNF) pour son film « Mon père n’est pas mort », s’est dit heureux par la réaction enthousiaste du public de la ville ocre envers son film et l’ensemble des personnages.

Par ailleurs, il a indiqué que l’acteur qui apporte une valeur ajoutée au film est celui capable d’interpréter des rôles complexes, incarnant ainsi le personnage qu’il interprète d’une manière différente de sa propre personnalité dans la vie réelle.

Placée sous le patronage royal, la 20e édition du Festival international du film de Marrakech présente une large palette de productions avec 75 films en provenance de 36 pays.

Ces films sont répartis en plusieurs sections, à savoir « la Compétition officielle », « les Séances de gala », « les Séances spéciales », « le 11e continent », « le Panorama du cinéma marocain », « les séances Jeune Public » et les films projetés dans le cadre des hommages.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

FIFM. Adil El Fadili « Une histoire captivante est ma priorité »

S'ABONNER
Partager
S'abonner