Nasser Zefzafi écope de 20 ans de prison ferme

à 22:47
©DR

La Chambre criminelle près la Cour d'appel de Casablanca a prononcé des peines allant jusqu'à 20 ans de prison contre les détenus du Hirak du Rif, parmi eux Nasser Zefzafi.

20 ans de prison ferme. Les peines prononcées mardi soir par les juges de la Chambre criminelle près la Cour d'appel de Casablanca contre certains leaders du Hirak sont lourdes. Entre 20 ans et un an de prison ont ainsi été distribuées à l'encontre de cinquante-quatre accusés. Aucun acquittement n'a en revanche été prononcé.

Le leader du mouvement Nasser Zefzafi a écopé de 20 ans de prison pour complot contre la sécurité de l'Etat. La même peine été prononcée à l'encontre de Nabil Ahemjik. Zakaria Aghrouch a lui été condamné à 15 ans de prison ferme.

Les juges ont rendu leurs verdicts en l'absence des détenus et de leurs familles, qui ont décidé il y a quelques jours de "boycotter" le procès. Pleurs et youyous ont aussitôt résonné dans les couloirs du Tribunal dès le prononcement des verdicts.

Des dizaines de personnes, pour la plupart membres de la section casablancaise de soutien aux détenus du Rif, ont scandé des slogans tels que "Vive le Rif" ou encore "Nasser, repose toi, on continue le combat".

Voici une liste (régulièrement mise à jour) des peines prononcées contre les détenus du Hirak :

  • 20 ans de prison ferme contre Nasser Zefzafi, Nabil Ahemjik, Ouassim El Boustati et Samir Aghid,
  • 15 ans de prison ferme contre Zakaria Adehchour, Mohamed Ihaki, Mahmoud Bouhnouch,
  • 10 ans de prison ferme contre Mohamed Jelloul, Karim Amghar, Salah Ikhchem, Omar Boulhrass, Achraf Elyakhloufi et Bilal Ahebbat,
  • 5 ans de prison ferme contre Achraf Elyakhloufi, Rabii Elablak,
  • 3 ans de prison ferme contre Elhannoudi,
  • 2 ans de prison ferme contre Anass Elkhattabi, Aamarouch, Aghtass, Elathari