Stress hydrique: le Barrage Al Massira a perdu 60 % de sa capacité

à 19:00
Barrage Al Massira. Crédits: DR

Selon les concepteurs d’un système d’alerte par satellite qui couvre 500 000 barrages dans le monde, les réservoirs en eau des barrages sont en baisse au Maroc, en Inde, en Irak et en Espagne. Ce qui pourrait déclencher un tarissement complet de l’eau.

Selon le World Resources Institute (WRI), un think tank américain spécialisé dans les questions environnementales, cette rupture des capacités hydriques de ces pays serait due à une raison de l’augmentation de la demande, de la mauvaise gestion et du changement climatique.

Le quotidien The Guardian qui a rapporté l’information, révèle que le déclin le plus marqué au Maroc est celui du deuxième plus grand barrage du pays, Al Massira, dont la capacité a diminué de 60 % en trois ans en raison de la sécheresse récurrente, de l’irrigation croissante et des besoins en eaux des grandes villes voisines comme Casablanca. Malgré les pluies récentes, le WRI a déclaré que l’eau était maintenant au plus bas niveau depuis une décennie.

 

Réserve barrage Al Massira en 2013.
Source: Source: NASA/Landsat.