Rabat classée première ville où il fait bon vivre au Maroc

à 11:00
La tour Hassan à Rabat. DR

Le cabinet américain Mercer a livré cette semaine son classement annuel des villes du monde selon des critères basés sur la qualité de vie des employés expatriés à l'étranger. Résultat pour 2019, Rabat apparaît en 117e position (sur 231), soit la première au niveau du Maroc.

La capitale du royaume se positionne juste avant Rio de Janeiro au Brésil et juste après Sofia en Bulgarie. Casablanca la suit à sept villes près, comprenant notamment Sao Paolo, Amman et Pékin. Les deux villes marocaines demeurent ainsi chacune au même rang que l'année dernière.

A l'échelle africaine, l’Île Maurice est en tête avec sa capital Port-Louis qui décroche la 83e place. L'Afrique du Sud est à l'honneur avec la ville de Durban à la 88e place, suivie par Le Cap à la 95e place et Johannesburg à la 96e place. Viennent ensuite Tunis à la 114e place,  puis Rabat (117e), Casablanca (124), Windhoek (131e) en Namibie, Gaborone (141e) au Botswana, ou encore Dakar (163e) au Sénégal.

Lire aussi : Classement des villes où il fait bon vivre dans le monde: Rabat et Casablanca en progrès

Alger arrive loin derrière à la 185e place, après le Caire (177e), mais avant Nairobi (186e) au Kenya, Abidjan (208e) en Côté d'Ivoire, Tripoli (218e) en Libye, Bamako (220e) au Mali ou Nouakchott (221e) en Mauritanie.

Les villes européennes continuent à jouir de la meilleure qualité de vie au monde. Vienne (1ere), Zurich (2e) et Munich (3e) se classent non seulement aux premier, deuxième et troisième rangs en Europe, mais aussi dans le monde entier. Les villes européennes ont décroché 13 des 20 premières places mondiales. La capitale autrichienne jouit de la meilleure qualité de vie au monde depuis une décennie.

Lire aussi : Qualité de vie: Casablanca vise le top 100 du classement mondial en 2020?

Pour rappel, les critères du cabinet pour évaluer la qualité de vie des villes sont les loisirs, le logement, l'environnement économique, l'accès aux biens de consommation, les services publics et les transports, l'environnement politique et social, l'environnement naturel, l'environnement socio-culturel, l'école et l'éducation et l'accès aux soins de santé.