Polémique: Omar al-Kazabri s'explique sur son attaque contre la "nudité"

à 7:45

L'imam de la mosquée Hassan II de Casablanca a dénoncé la "nudité obscène" qui aurait envahi "été comme hiver" les villes marocaines. Mal lui en a pris.
Le religieux, l'une des principales figures de l'islam officiel marocain, vitupère les "bandits de grand chemin qui sèment la confusion", et qui "combattent les défenseurs de la pudeur", les accusant de ne pas "respecter la liberté de celle qui a choisi le voile ou le niqab". Sa longue déclaration, mise en ligne en début de semaine, a été reprise par plusieurs médias locaux, dont certains ont vivement dénoncé cette prise de position.
 
"Quelle mouche l'a donc piqué?", s'interrogeait jeudi le site Média24, le premier à avoir ouvert la boîte de Pandore. Ce discours "fait peur" et "est d'autant plus dangereux qu'il est très audible et qu'il n'est pas celui de l'imam d'une mosquée de quartier", soulignait Média24, rappellant qu'au Maroc "le monopole du religieux est exercé sous l'autorité" du roi Mohammed VI.