Marrakech: cinq ans de prison pour un imam pédophile

à 9:15
Crédit: DR.

La cour d'appel de Marrakech a rendu son verdict dans l’affaire de l'imam accusé de viols sur huit mineures dans une mosquée à Setti Fatma. Le Fqih a écopé de cinq ans de prison.

L’affaire a éclaté en mai dernier. Des filles issues du douar Bihelouane, dans la commune de Setti Fadma, ont été violées par l’imam de la mosquée du village. D’après le quotidien Al Akhbar du jeudi 14 février, la Cour d’appel de Marrakech a condamné l’imam à cinq ans de prison ferme. D’après la même source, il a été jugé coupable de viols, détournement de mineures et exploitation sexuelle.

La semaine dernière, la Cour a été témoin d’une confrontation directe entre le Fqih et ses victimes mineures qui ont assuré avoir été abusé par l’imam. Selon Al Akhbar, le fquih a nié toutes les accusations portées contre lui par les jeunes filles mais celles-ci ont assuré qu’elles étaient exploitées sexuellement lors des cours d’apprentissage du Coran par l’accusé.

Lire aussi : Vidéo. Le récit émouvant des parents des filles violées à Sti Fadma

Pour rappel, l'affaire a éclaté lorsqu'une mineure âgée de 16 ans s'est enfuie du village de Setti Fatma après qu'on l'ait demandée en mariage. Sa famille l'a retrouvée quelques jours après à la gare routière de Ouled Ziane à Casablanca. C'est alors qu'elle a avoué la véritable raison de sa fugue, à savoir les viols répétés de l'imam.

La famille a par la suite porté plainte auprès de la gendarmerie royale de Marrakech et une enquête a été ouverte. Celle-ci révélera que l'imam a violé six autres mineures, ayant entre 8 et 16 ans. Selon Al Akhbar, l'imam est âgé de 40 ans, est marié et père de deux enfants. Il avait pour habitude de demander aux filles de nettoyer la mosquée et chargeait à chaque fois l'une d'elles de nettoyer sa chambre afin de l'isoler et de l'agresser sexuellement, conclut le quotidien.