Marocains et Algériens ensemble dans une marche pour la réouverture des frontières

à 14:45

Des activistes marocains et algériens ont appelé à travers Facebook à organiser une marche à destination du centre frontalier, dimanche 22 juillet courant. Objectif: inciter les autorités des deux pays à réouvrir les frontières fermées depuis un quart de siècle.

Des sources concordantes ont confié au quotidien Al Ahdath Al Maghribiya que la marche fera le départ de Oujda à destination du centre frontalier "Zouj Bghal", le dimanche 22 juillet, à 10 heures. En parallèle, poursuit la source, une marche sera organisée en même temps de la ville algérienne de Maghniya vers le centre frontalier "Colonel Lotfi".

Selon les mêmes sources, cette marche connaîtra une participation massive de milliers de citoyens de toutes les souches sociales et de différentes régions des deux pays.

L'objectif principal de ces deux marches parallèles est d'exercer une pression sur les autorités des deux pays en vue de réouvrir les frontières fermées depuis le 15 juillet 1994. Une fermeture qui a engendré une stagnation économique et sociale pour les habitants de l'Est marocain et de l'Ouest algérien.

Notons que la bande frontalière a constitué depuis plusieurs décennie une plateforme commerciale fleurissante et un point de rencontre entre les familles des deux pays.

La fermeture des frontières entre le Maroc et l'Algérie remonte au 15 juillet 1994, suite à l'attentat terroriste d'Atlas Asni à Marrakech qui a connu l'implication de Français d'origine algérienne. En réaction à cet évènement, Hassan II avait ordonné l'imposition du visa aux Algériens. L'Algérie a riposté par la décision de fermeture définitive des frontières terrestres avec le Maroc.