Le rappeur Mister Crazy est libre (vidéo)

à 20:00

Othmane Atik alias "Mister Crazy", rappeur marocain âgé de 17 ans vient d'être libéré après 3 mois de détention pour avoir détourné les paroles de l’hymne nationale.
"Une violation de la liberté d’expression"
Mister Crazy, dont les chansons et les clips dépeignent la vie difficile des jeunes chômeurs de Casablanca, est le deuxième interprète de la scène montante du rap marocain à être envoyé en prison pour les paroles de ses chansons. "C’est une violation des normes internationales de liberté d'expression. Le gouvernement marocain a envoyé un mauvais message en poursuivant ce rappeur qui a exprimé pacifiquement ses opinions", déclare Sarah Leah Whitson, directrice à Humain Right Watch, qui soutient le rappeur. "Le fait d'incarcérer un jeune de 17 ans pour ses chansons n'a guère de sens dans un pays qui accueille régulièrement des festivals internationaux de musique et des conférences sur les droits humains", a-t-elle ajouté.
 
Othmane Atik a été placé en détention provisoire depuis le 8 août dans un établissement de détention pour mineurs à Casa. Le 17 octobre, une chambre des mineurs de la Cour de Casablanca l’a condamné à trois mois de prison ferme.