Etudier en Europe: combien ça coûte?

à 15:47
Credits: Educaro

L'augmentation des frais d'inscription aux universités françaises pour les étudiants étrangers fait polémique. Les droits d’inscription sont passés de 170 à 2770 euros en licence  et de 380 à 3770 euros en master et doctorat. L'occasion peut-être pour les Marocains souhaitant étudier en Europe de reconsidérer ce que proposent d'autres pays européens. Nous avons sélectionné 4 des plus attrayants. Tour d'horizon. 

  • Belgique

Les frais de scolarité en Belgique varient en fonction du type d’établissement et de la communauté dans laquelle se trouve l’institution. Entre université ou grande École, entre communauté wallonne ou communauté flamande, l’écart financier peut être grand allant de 400 euros à 3600 euros l’année. À savoir que les frais de scolarité sont toujours légèrement plus élevés en Flandre. En général, Les étudiants non européens paient des droits dits « majorés »,  supérieurs aux droits payés par les belges ou par les ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne. Il est à noter que les étudiants marocains ne sont pas subventionnés, le Maroc ne faisant pas partie des pays moins avancés figurants sur la liste « Least Developed Countries » établie par les Nations Unies ; ni de la liste des pays à l’Indice de développement humain le plus faible faible à savoir la Côte d’Ivoire, le Zimbabwe, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Cameroun, le Nigéria, la Syrie, le Swaziland, le Pakistan, le Kenya, le Ghana et le Congo-Brazzaville, dont les étudiants paient les même frais que les étudiants européens.

Si nous prenons l’exemple de l’Université Libre de Bruxelles: Pour un bachelor (licence) ou un master: les étudiants issus de pays membre de l’UE (y compris les étudiants belges) doivent payer 835 euros. Tandis que des étudiants marocains devront verser un montant de 4175 € pour un bachelor ou un master.

  • Espagne

Les frais de scolarité dans les universités publiques d’Espagne sont relativement faibles par rapport à d’autres pays européens. Le prix des études dépend cependant de la région dans laquelle se trouve l’ université. L’Espagne étant divisée en 17 communautés autonomes, le montant des frais universitaires est défini tous les ans par le conseil universitaire et le gouvernement local de chaque région. Les frais de scolarité dans les grandes villes sont généralement plus élevées, les universités de Madrid et Barcelone par exemple coûtent beaucoup plus cher que celles de petites villes comme Valence. Les frais de scolarité peuvent également augmenter suivant les filières choisies. En général, les études d’ingénieur, de sciences et de médecine sont les plus chères car les étudiants ont besoin de matériel et d’équipements spécifiques pendant leurs cours.

Pour l’«Universidad de Barcelona» par exemple, un master en Marketing et études de marché coûtera 5700 euros pour un Marocain. Tandis que ce même master pour  un étudiant faisant partie des États membres de l'UE, de l'Islande, de la Norvège, du Liechtenstein ou de la Suisse, d'Andorre et de la Chine; ou résidents en Espagne coûtera seulement 3600 euros.

 

Lire aussi: La DG de l’Institut français juge "raisonnable" la hausse des frais de scolarité pour les étudiants étrangers

 

  • Angleterre

En plus d’être très sélectives, les universités en Angleterre coûtent cher. Selon Lemonde, les frais de scolarité des universités britanniques s’élèvent en moyenne à 10.300 euros par an. Les frais de scolarité en moyenne par an pour une formation niveau Bachelor of Honor ( équivalent d'un bac+4) est en moyenne de 8000 à 10.000 euros dans le domaine de l’art, de 8500 euros à 25000 euros pour le domaine de la science et de 12.000 euros à 28.000 euros pour des études de médecine. Les frais de scolarité en moyenne par an pour un diplôme de type Master/ MBA, soit l'équivalent d'un Bac +5 / Bac + 6 français sont quant à elles de 8000 euros à 14000 euros pour des études en arts et sciences humaines, de 8500 euros à 28500 euros pour des études dans le domaine de la science et de 11.000 à 40.000 euros pour des études de médecine.

Si nous prenons comme exemple l’Université de Sunderlands, les frais de scolarité des étudiants hors UE sont plus élevés car le gouvernement britannique subventionne les frais de scolarité universitaires des étudiants britanniques et européens. Les frais de scolarité pour les étudiants non-européens de premier cycle ont été fixés à 11 000 euros pour l'année 2019/20.

  • Allemagne 

L’Allemagne propose un système d’enseignement des plus innovants au monde. Ce pays attire de plus en plus d’étudiants marocains. En Allemagne, l’enseignement n’est pas administré de façon centralisé. Chacun des 16 états fédéraux d’Allemagne applique sa législation relative à l’enseignement supérieur.  Les établissement sont donc parfaitement indépendants. Si plusieurs universités n’imposent pas de frais de scolarités, certains états imposent des frais en cas de second cursus ou d’études longues. Certains programmes de master peuvent aussi entraîner des frais de scolarité allant jusqu’à 10.000 euros par semestre ou imposer des frais de scolarités aux étudiants non européens. L’état de Bade-wurtemberg impose par exemple 1500 euros comme frais de scolarité aux étrangers non-UE. En dehors des frais de scolarité, tous les établissements exigent le paiement d’une cotisation semestrielle (Semesterbeitrag). Ce montant couvre les frais d’administration et le financement des cafétérias, centre de sport et résidences, diffère d’un établissement à un autre. En outre, il comprend de l’argent pour le transport en un ticket de bus par semestre, ce ticket assure d’ailleurs la gratuité des transports publics sur tout le réseau de la ville (Semesterticket)... Cette cotisation coûte en moyenne 250 Euros.

 

Lire aussi: La France va augmenter les frais de scolarité des étudiants extra-européens

 

Si l'on prend le cas de l'Université de Cologne. Cette dernière ne facture pas de frais de scolarité. Les étudiants doivent quand même pays des frais de semestre. Ces frais sont recalculés chaque semestres et comprennent la contribution sociale de l’Union des étudiants de Cologne (KSTW) et la contribution de l’union d’étudiants AStA. De plus, avec son aide, le sport universitaire et le ticket semestriel de Bus sont financés. Le montant de la contribution semestrielle actuelle est de 271,40 EUR.