Deux individus travaillant au collège royal accusés d'escroquerie

à 9:00

La police judiciaire a déféré, dimanche dernier, devant le procureur du roi sept individus pour escroquerie et émission de chèque sans provision. Deux d’entre eux sont des employés au palais royal.

L’affaire a éclaté après que la femme d’un avocat a déposé une plainte auprès du parquet général de Rabat où elle signifiait que sept individus, dont deux travaillant au palais royal, l’auraient arnaqué et lui ont extorqué 1,3 MDH. Selon le quotidien Assabah du 11 février, l’enquête a révélé que les deux employés du palais ont fait croire à la femme en question qu’ils joueraient le rôle d’intermédiaires entre elle, un colonel à la retraite et des professionnels dans le commerce du mercure rouge.

 

Lire aussi: Escroquerie au nom du roi: la justice acquitte un accusé et recherche un «faux prince»

 

Ils lui auraient également remis un chèque sans provision et ont prétendu avoir acheté une quantité de mercure rouge au prix de  1 MD.  L’enquête a également révélé que l’un des cinq autres mis en cause avait avoué avoir réellement vendu les 3g au prix de  1 MDH puis a remis 600.000 DH aux employés du palais royal. Des éléments qui ont poussé le parquet général à prolonger la détention provisoire des mis en cause de trois jours supplémentaires afin de finir l’enquête.

 

Lire aussi: Imposture au nom du palais: deux femmes jugées à Mohammédia

 

Le quotidien Assabah précise également que la décision prise par le tribunal de première instance est toujours inconnue. Les sept mis en cause ont par ailleurs fait appel à des avocats pour qu’ils les accompagnent tout au long de leur interrogatoire et de leurs procès.