MP: deux dirigeants condamnés après la plainte de Halima al-Assali

à 12:00

Le tribunal de première instance de Rabat a condamné Abdelkader Tattou et Hussein al-Karoumi pour diffamation à l'encontre de la dirigeante du mouvement populaire, Halima al-Assali.

La guerre post-congrès se poursuit entre les différents ténors du parti du Mouvement populaire. Un appel téléphonique entre Abdelkader Tattou et Hussein al-Karoumi, membres du bureau politique, a fuité. Dans cet échange, les deux hommes accusent Halima Al Assali de s’assurer l’allégeance des membres du BP en organisant des soirées arrosées dans sa villa du quartier Souissi à Rabat.

Halima Al Assali, belle-mère de Mohamed Ouzzine, n’a pas apprécié la rumeur et a décidé de porter plainte pour insultes et diffamation en se basant sur l’enregistrement audio qui a fait le tour des réseaux sociaux.

Ce mardi, le tribunal de première instance a condamné les deux dirigeants à verser une indemnité de 200.000 dirhams à la victime, en plus d'une amende de 10.000 dirhams chacun.

Pour éviter les poursuites, Abdelkader Tattou a décidé de recourir à une médiation avec Assali pour solliciter une réconciliation mais ces tentatives sont restées vaines. Incontournable au sein du parti, Assali a repoussé toutes les tentatives et aurait demandé aux adhérents et aux leaders de la haraka de ne pas interférer ou s’immiscer dans cette affaire.