Condamnation de Bouachrine: Moulay Hicham qualifie le procès de politique  

à 11:41

Plusieurs personnalités publiques ont réagi à la condamnation du journaliste Taoufik Bouachrine. Parmi elles, le prince Moulay Hicham pour qui le journaliste a fait les frais de règlements de comptes politiques au niveau national et du monde arabe.

Le prince Moulay Hicham

 «Je suis profondément triste pour l’issue de ce procès qui visait à première vue à rendre justice aux femmes victimes, avant de tourner à la parodie avec un verdict injuste», a déclaré Moulay Hicham au quotidien Akhbar Alyoum du 12 novembre. «Selon les témoignages de plusieurs organismes des droits de l’Homme, ce procès est motivé par des règlements de comptes politiques qui trouvent leur source au Maroc et dans le monde arabe… En cherchant à entraver la liberté de la presse, le risque de faire plonger la société dans le désespoir et d’alimenter les tensions sociales mettre les symboles de l’Etat dans une mauvaise posture, puisqu’ils devront assumer la responsabilité de la dégringolade de la société», a- t-il déclaré.

 

Noureddine Ayouch, publicitaire

 «Le verdict de l’affaire est très dur. Les preuves avancées devant le tribunal n’étaient pas convaincantes et claires. Ce verdict porte préjudice à la liberté de la presse et toutes formes d’opposition au Maroc.»

 

Nabil Benabdellah
Secrétaire général du PPS

 «Bouachrine exprimait des positions courageuses et enrichissantes pour le débat au Maroc, même si on est en désaccord avec lui. J’espère que ce procès connaîtra une autre issue.»

 

Abdelali Hamieddine
Membre dirigeant au sein du PJD

«Je suis surpris de ne pas voir une enquête ouverte sur les commanditaires de l’arrestation de Bouachrine…c’est l’affaire du siècle qui a démontré que la réforme de la justice est encore au point zéro, puisque cette même justice a été instrumentalisée pour occulter les atteintes graves aux droits de l’homme.»

 

Crédit: DR.

Mohammed Ziane, Avocat de Bouachrine

«Le verdict du tribunal est injuste parce que Bouachrine n’a jamais filmé ses ébats avec les plaignantes. Nous allons interjeter appel.»