Comment les cartels de la drogue sud-américains se sont infiltrés au Maroc

à 18:00

Les cartels de la drogue sud-américains ont réussi à poser pied au Maroc. Pour mieux mener leurs "échanges", les distributeurs marocains comptaient construire une piste d'atterrissage pour les avions de trafic de drogue en provenance d'Amérique du Sud et à destination de l'Europe.

Le 8 décembre dernier, la police avait saisi, dans la ville d'El Jadida, une tonne de cocaïne dissimulée dans un camion. La marchandise venait d'Amérique du Sud et sa destination était l'Europe. Les cartels de la drogue sud-américains ont en effet réussi à s'installer au Maroc. C'est du moins ce qui ressort d'une enquête réalisée par le journal espagnol El Pais, qui révèle que huit jours après la saisie d'une tonne de cocaïne, le Bureau central des enquêtes judiciaires (BCIJ) a repéré dans la ville saharienne de Boujdour, près de Dakhla, une ferme où une piste d'atterrissage était en cours de construction pour les avions de trafic de drogue en provenance d'Amérique du Sud à destination de l'Europe. Une façon pour les distributeurs marocains de mieux fluidifier les échanges avec leurs fournisseurs.

Selon El Pais, le trafic de drogue en provenance d'Amérique du Sud a augmenté au cours de l'année dernière. La même source souligne que les États-Unis et quelques pays de l'Union européenne ont "considérablement augmenté le nombre de spécialistes anti-stupéfiants en poste au Maroc".

Lire aussi: Un bateau transportant plus d'une tonne de cocaïne saisi à El Jadida

Un spécialiste de la lutte contre le trafic de drogue au Maroc qui a requis l'anonymat a déclaré à El Pais que l'augmentation du trafic de drogue au Maghreb pourrait être expliqué par la présence de l'armée américaine à la frontière avec le Mexique, depuis l'élection de Donald Trump. Un autre chercheur européen estime quant à lui que les cartels sud-américains utilisent l'Afrique depuis plusieurs années comme transporteur pour envoyer leurs marchandises en Europe, et que bien que l'activité a augmenté durant ces dernières année, "ce n'est pas une nouveauté".

Lire aussi: El Jadida: le BCIJ saisit une tonne de cocaïne fortement dosée et arrête 7 personnes

Pour rappel, la Brigade de lutte contre le crime organisé relevant du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a arrêté samedi 8 décembre, 7 personnes pour leurs liens présumés avec un réseau criminel transnational actif dans le trafic international de cocaïne entre le Maroc, l'Amérique latine et l'Europe. Un communiqué du BCIJ révèle que les quantités de cocaïne saisies ont été trafiquées de l'un des pays d'Amérique latine par un navire commercial avant d'être déchargées au large des eaux continentales du Maroc et transférées ensuite à bord d'un navire de pêche côtière vers les côtes d'El Jadida. La cocaïne a été ensuite chargée vers la plage située en face de la forêt "Bounaim" via des canots pneumatiques et transférée par voie terrestre à bord d'un camion de légumes.